Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Moteur allumé sur hybride rechargeable avec batterie pleine : normal ou pas ?


Votre batterie PHEV est pleinement chargée et vous avez activé le mode électrique. Cependant, vous constatez que votre moteur thermique se met en marche… Ne vous inquiétez pas, cela est parfaitement normal dans certaines situations, et même prévu afin de garantir le bon fonctionnement du moteur.

Les différences entre un véhicule hybride et un hybride rechargeable

Dans un véhicule hybride, deux moteurs – ou plus – cohabitent : un électrique et un thermique. Ils se relaient automatiquement régulièrement pour optimiser la consommation. En revanche, dans un hybride rechargeable, si l’on prend soin de charger très régulièrement la batterie, il est possible de ne quasiment jamais se servir du moteur thermique, surtout si l’on pratique peu les longs parcours. Car avec une autonomie en zéro émission tournant en moyenne autour des 50 km, il est tout à fait possible d’effectuer tous les trajets domicile-travail sans consommer une goutte d’essence, et de prolonger ça le weekend en branchant sa voiture tous les jours. Dans ce cas, il est théoriquement possible de ne pas démarrer son moteur thermique durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Les raisons pour lesquelles le moteur thermique peut démarrer même si cela n’est pas demandé

Pourtant il arrive que, même batterie bien chargée et mode électrique demandé, le calculateur décide de démarrer votre moteur thermique. Ne vous inquiétez pas, ne foncez pas non plus chez votre concessionnaire, c’est tout à fait normal, et on vous explique pourquoi. Car il y a plusieurs raisons pouvant expliquer ce démarrage semblant anormal.

Le premier et le plus évident concerne la demande de puissance de votre pied droit. Car si vous écrasez l’accélérateur, et que cette demande dépasse les capacités du moteur électrique seul ainsi que de sa batterie, le calculateur va démarrer le moteur thermique afin de vous procurer les performances demandées.

Deuxième raison, la température extérieure. Car s’il fait froid, vous allez avoir besoin de chauffage à bord. Malheureusement, si un moteur thermique produit naturellement beaucoup de chaleur venue de la combustion, un moteur électrique, qui dispose d’un rendement proche de 95%, en produit très peu. Et comme la très grande majorité des modèles hybrides rechargeables ne dispose pas d’une pompe à chaleur capable de produire des calories sans consommer trop d’électricité, il n’y a plus que deux possibilités : chauffer avec une résistance qui consomme beaucoup de Watts, ou démarrer le moteur thermique qui lui va délivrer rapidement beaucoup de calories pour vous réchauffer, ou dégivrer votre parebrise, sans entamer la charge de la batterie. Après quelques minutes à consommer du carburant, le moteur thermique se tait une fois l’habitacle réchauffé, charge à la résistance électrique de maintenir ensuite cette température confortable. Bien sûr, s’il fait vraiment très froid avec des températures négatives, votre moteur à pistons fonctionnera régulièrement, et plus souvent, pour vous assurer un bon confort à bord.

Lisez aussi  La nouvelle MG4 XPower électrique : des performances électrisantes à prix abordable !

Enfin, le thermique peut être démarré si le niveau de charge de la batterie 12V est insuffisant, car si cette batterie est trop faible, aucun démarrage ne sera possible car c’est cette dernière qui alimente les calculateurs à la mise du contact.

Mais il y a encore quelques autres cas moins évidents légitimant un démarrage du moteur thermique alors qu’il n’est pas demandé par l’utilisateur. La lubrification en est un. Car sur un moteur à piston qui ne tourne pas – ce qui peut être le cas durant plusieurs mois si vous rechargez tous les jours votre batterie – l’huile finit par redescendre doucement dans le carter inférieur. Les pièces mobiles dans les parties hautes du bloc risquent dans ce cas de ne pas être assez lubrifiées, ce qui peut potentiellement entraîner des usures prématurées. Le calculateur moteur surveille donc ce temps d’inactivité – et parfois même la qualité et le vieillissement de l’huile – et décide de démarrer le moteur thermique à intervalles réguliers, qui peut se compter en mois, pour éviter ce problème.

Le carburant est une autre raison pouvant conduire à un démarrage non souhaité, et pour trois raisons. La première est que les injecteurs ainsi que le circuit d’alimentation ont besoin régulièrement – tous les deux à trois mois – d’une circulation de carburant pour continuer de bien fonctionner et éviter un risque d’encrassement ou de grippage. La deuxième est que le carburant vieillit, et qu’il est donc bon de le renouveler. La troisième est que le carburant produit, quand il est agité dans le réservoir lors du roulage, des vapeurs d’essence. Lesquelles sont en temps normal stockées et traitées par un organe appelé canister, une sorte de filtre à charbon actif, pour éviter de laisser échapper ces vapeurs, qui seraient alors une pollution, dans l’atmosphère.

Mais ce filtre a une capacité de stockage limitée. Quand elle est dépassée, ces vapeurs sont envoyées vers le moteur qui brûle alors ces vapeurs. Un système qui fonctionne bien sur un modèle thermique ou hybride qui démarre très régulièrement son moteur thermique. Dans le cas d’un PHEV, qui peut rouler de longs mois en zéro émission, le calculateur peut là encore décider de démarrer le moteur thermique si le canister est saturé, alors que la batterie est pourtant chargée et le mode zéro émission demandé.

Lisez aussi  Audi A5 avant (2024) : la remplaçante de l'Audi A4 break dévoilée sans camouflage

Les stratégies de démarrage automatique du moteur thermique selon les constructeurs

La plupart des constructeurs affichent, quand ils doivent démarrer le moteur thermique pour les raisons de maintenance que nous venons de citer, un message au tableau de bord afin d’expliquer au conducteur le pourquoi de ce comportement qui peut sembler anormal. Mais tous ne le font pas, ou pas toujours de façon très claire.

Voici les différentes stratégies adoptées par certains constructeurs :

Renault
– Sur Captur et Megane E-Tech plug-in : démarrage forcé si pas de consommation de carburant depuis 3 mois. Alerte au tableau de bord demandant à remplir 10 l de carburant. Mode thermique conservé tant que 10 l de carburant n’ont pas été remis dans le réservoir.
– Sur E-Tech 2ème génération (à venir sur Rafale) : si pas de consommation de carburant depuis 1 mois, démarrage forcé jusqu’à une consommation de 0,5 l. Si pas de consommation depuis 3 mois. Alerte au tableau de bord demandant à remplir 10 l de carburant. Fonctionnement en mode thermique tant que 10 l de carburant n’ont pas été remis dans le réservoir.

Volvo
Surveillance de la qualité du carburant et si nécessaire démarrage du moteur thermique avec alerte au tableau de bord en cas d’utilisation trop prolongée du mode 100% électrique.

Ford
Le thermique se met en route en cas de démarrage du véhicule sous 0°c. Même chose quand la batterie est pleine en cas de roulage en descente car impossibilité d’avoir du freinage régénératif, ainsi que sous -5°c en roulage pour chauffer l’habitacle. Dans tous ces cas, le moteur va tourner entre 3 et 5 min, à la fois pour atteindre sa température normale de fonctionnement et assurer la lubrification. Il n’y a pas de message affiché.

Groupe VW (Audi, Cupra, Seat, Skoda, VW)
Une batterie de capteurs surveille les paramètres suivants et peuvent occasionner un démarrage automatique du thermique :
– Un capteur de qualité de l’huile analyse en permanence l’accumulation de condensation ainsi que sa température.
– Un capteur surveille la pression dans le réservoir de carburant et un autre la saturation du filtre à charbon actif.
– Le calculateur moteur surveille également les temps d’arrêt du thermique, et s’ils sont trop longs, il forcera le démarrage avec une alerte au tableau de bord « démarrage moteur requis ».

Porsche
Si le niveau de pression dans le réservoir devient trop élevé, le démarrage du thermique est déclenché, et il le reste tant que la pression n’est pas redescendue. Pas d’autre cas prévu.

Peugeot-Citroën-Opel
En cas de non-changement de carburant durant plus de 6 mois, démarrage automatique du moteur thermique avec le message « carburant trop ancien, démarrage du moteur thermique ». Un complément de carburant d’une quantité au moins équivalente à celle présente dans le réservoir permet de retrouver un fonctionnement normal et la disparition du message.En cas d’utilisations répétées avec des démarrages du moteur sans montée en température suffisante (trajets très courts), il y a un démarrage automatique du thermique, et seul un roulage prolongé avec le moteur allumé permet de récupérer le mode électrique. Un message « Mode électrique indisponible : opération automatique en cours » apparait au combiné.

Lisez aussi  Toyota Prius dévoile son côté sauvage au salon de Tokyo

Alfa Romeo
En cas d’utilisation prolongée sans démarrage du moteur thermique (durée non précisée), le moteur thermique est automatiquement démarré afin de faire circuler huile et carburant. Le conducteur est informé via un message au combiné que le mode « Avanced Efficiency » (qui permet de rouler en mode 100% BEV) est temporairement indisponible : « Le mode Advanced Efficiency n’est pas disponible en ce moment. Maintenance huile et carburant en cours ».

Toyota-Suzuki
Démarrage du thermique si la température du système hybride est haute (véhicule garé au soleil, conduite très dynamique ou en forte montée…), si le dégivrage du parebrise est enclenché, ou si le système détermine qu’il faut démarrer le moteur thermique (sans précision de la raison…).

Hyundai-Kia
Surveillance des temps de non utilisation du moteur thermique, et démarrage de ce dernier pour des raisons de préservation de la mécanique (pas de précisions de la fréquence). Dans ce cas chez Kia, un message « Démarrage moteur thermique pour cause lubrification » apparaît alors sur le combiné d’instruments pour en avertir le conducteur. Pas de message chez Hyundai.

Mazda
Sur MX-30 REV, il y a un démarrage automatique du moteur rotatif si moins de 25 l de carburant ont été consommés au bout de 12 mois. Le client est averti par un message au tableau de bord « démarrage pour raisons de maintenance ».

CX 60 ?
Mercedes et BMW
Pas de réponse à ce jour.
 

Conclusion

Il est normal que le moteur thermique d’un véhicule hybride rechargeable démarre même si cela n’est pas demandé par l’utilisateur. Cela peut être dû à plusieurs raisons telles que la demande de puissance, la température extérieure, le niveau de charge de la batterie 12V, la lubrification et le carburant. Chaque constructeur adopte sa propre stratégie en ce qui concerne les démarrages automatiques du moteur thermique. Il est important de comprendre ces raisons afin de ne pas s’inquiéter lorsque le moteur thermique se met en marche de manière inattendue.