Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Fiat Panda 2024 : une C3 relookée ou une Leap Motor améliorée ?


Les lignes finales de la future Fiat Panda sont présentées ici. Il est évident qu’elle emprunte des éléments aux modèles du groupe Stellantis. Mais qu’est-ce qui se trouve en dessous ? Serait-ce une base électrique d’origine chinoise ?

La nouvelle Fiat Panda : un look de petit SUV urbain

La nouvelle Fiat Panda sera dévoilée le 11 juillet prochain lors de la célébration des 125 ans de la marque italienne. Mais nul besoin d’attendre l’été pour découvrir la plastique de la quatrième mouture de la boîte à malice. Voici aujourd’hui son apparence définitive avec plus que jamais un look de petit SUV urbain et un format plus imposant que celui de ses devancières.

Un pur produit Stellantis ?

Il s’agit des images indispensables pour les brevets de propriété industrielle qui ont fuité sur le web. Vue sous toutes les coutures, la Fiat Panda de quatrième génération apparait comme une Citroën C3 recarrossée.

Dans le détail, les rétroviseurs et les poignées de portes déjà vus sur une Peugeot 208, la baie de parebrise et ses montants laqués de noirs mats, le pavillon plat et les porte-à-faux ultra courts évoquent très clairement la nouvelle citadine de la marque aux chevrons. Toutefois, le dessin de la poupe avec des feux très géométriques et une signature lumineuse horizontale évoquent un peu la Lancia Ypsilon. Alors que les vitres de custodes à la surface réduite et les habillages en trapèze au bas des portières semblent chipés à la C3.

Selon toute logique industrielle, la nouvelle Fiat Panda devrait reposer sur la plateforme STLA Smart tout juste inaugurée par la française. La Panda sera livrable en thermique micro hybridée mais aussi en 100% électrique.

Lisez aussi  Arrivée imminente de la première Porsche 911 hybride !

Ou bien les débuts du partenariat avec le chinois Leap Motors ?

Toutefois, selon nos informations, cette Panda électrique devrait davantage devoir au chinois Leap Motors qu’à Citroën. En effet, depuis fin octobre 2023, le groupe Stellantis est devenu actionnaire à hauteur de 20 % du constructeur Leap Motors avec un investissement de 1.5 milliards et un partenariat stratégique. Une synergie indispensable pour Stellantis pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé dans le cadre du plan Dare Forward 2030.

La création de la coentreprise Leapmotor International dont Stellantis est l’actionnaire majoritaire à 51% devrait permettre à ce dernier d’explorer de nouvelles synergies avec son partenaire chinois. Elles s’appliqueront dès le second semestre 2024. Timing parfait qui correspond au calendrier de la Panda. Affaire à suivre.