Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Volkswagen ID.7 Tourer : nouveau break électrique à découvrir !


La berline électrique ID.7 de Volkswagen se décline désormais en version break appelée Tourer. Elle offre un coffre d’une capacité de 545 litres minimum et une autonomie allant jusqu’à 600 km. Cette nouveauté vient concurrencer la BMW i5 Touring récemment dévoilée.

La Volkswagen ID.7 Tourer : une version break électrique

Présentée en avril dernier, la Volkswagen ID.7 est désormais déclinée en une version break. Exit les dénominations Variant (les premiers break VW), Shooting Break ou encore le traditionnel SW que l’on retrouve sur la Passat. Le constructeur allemand a choisi le nom Tourer pour définir cette nouvelle carrosserie. Cette dernière est assez peu représentée sur le marché de l’électrique. On peut compter la Peugeot e-308 SW, l’Opel Astra Break électrique, les Porsche Taycan Cross et Sport Turismo, la MG5 (la pionnière dans la catégorie) et, tout récemment, la BMW i5 Touring, sa concurrente.

Un volume de coffre généreux

Comme tous les autres modèles de la gamme électrique de la marque allemande, l’ID.7 Tourer repose sur la fameuse plateforme modulaire MEB, qui a été étirée pour une longueur de 4,96 m. Point essentiel d’un break : son volume de coffre. Ici, il atteint les 545 litres. Une contenance qui grimpe à 605 litres quand la banquette arrière se trouve en position « Cargo »qui relève le dossier à la verticale, au détriment du confort des passagers à l’arrière. Une fois la banquette entièrement rabattue, le coffre revendique même 1 714 litres, et offre près de deux mètres en longueur pour le chargement. Cela reste cependant moins que sa jumelle thermique, la Passat SW et ses 690 litres ou 1920 litres lorsque les assises sont tombées.

Lisez aussi  Ventes voitures électriques et hybrides en 2023 : les Allemands en tête.

Motorisation et autonomie

Le poids, c’est l’ennemi, certes. Mais sur le segment des électriques, l’enjeu pour les ingénieurs et les designers est de rendre la voiture la plus aérodynamique possible afin d’offrir la meilleure autonomie qu’il soit. La Volkswagen ID.7 Tourer affiche ainsi un coefficient de traînée (Cx) de 0,24 contre 0,23 pour la version berline. Côté motorisation, le break électrique reprend sans surprise le même bloc de 286 ch que l’ID.7 berline, couplé à une batterie de 77 kWh dans la version Pro. De par son Cx (légèrement) plus élevé, la déclinaison break propose au mieux une autonomie de 600 km selon le cycle WLTP. Il faudra attendre la version Pro S dotée d’une batterie de 86 kWh pour voir ce chiffre porté à 685 km. Avec la petite batterie, il faut compter 28 minutes pour passer de 10 % à 80 % en courant continu à 175 kW, tandis que l’ID.7 Tourer dotée de l’accumulateur 86 kWh accepte une puissance de 200 kW et demande moins de 30 minutes pour la même recharge.

Confort et technologies

De série, la Volkswagen ID.7 Tourer embarque l’affichage tête haute en réalité augmentée, qui comprend désormais la connectivité Apple CarPlay et Android Auto, ainsi qu’une grande dalle tactile de 15 pouces pour contrôler tous les paramètres de la voiture. Pratique pour la navigation avec des applications tierces. Le constructeur allemand suit la tendance de l’intelligence artificielle en intégrant ChatGPT à l’assistant vocal IDA. Un nouveau mode baptisé « Wellness » fait son apparition. Cela promet aux personnes à bord une expérience plus confortable pendant les trajets et lors de pauses pour recharger. L’application joue sur l’éclairage d’ambiance, le système audio, la climatisation, le toit panoramique à opacité variable « Smart Glass » (disponible en option) ainsi que sur les fonctions de réglage de la température et de massage des sièges (en option également), et propose même des bandes sons spécifiques.

Lisez aussi  Prix Jeep Avenger hybride et électrique 2024 : quel tarif ?

Le prix de la Volkswagen ID.7 Tourer

Volkswagen n’a pas encore communiqué sur les tarifs de la ID.7 Tourer. Les rumeurs penchent vers un prix très similaire à celui de la variante berline, soit à partir de 60 000 €. Bien moins onéreuse de sa concurrente allemande de la BMW i5 Touring, affichée quant à elle à partir de 77 700 €, laquelle qui n’offre « que » 560 km d’autonomie. Logique remarquez, puisque sa puissance est fixée à 340 ch, contre 286 ch pour la Volkswagen ID.7 Tourer.