Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Le Lexus LM ne vous plait pas ? Attendez de voir ses chiffres !


Bien que Lexus ne soit pas une marque historique, ses voitures berlines et SUV de luxe ne surprennent plus personne. Cependant, son premier van, le LM, attire les regards et déconcerte par ses performances.

Lexus LM : un van de luxe avec des performances impressionnantes

Chaque segment automobile répond à ses propres codes. Ainsi les navettes que vous apercevez aux aéroports, aux gares ou devant certains hôtels, ont bien du mal à dissimuler les origines d’utilitaires dont ils sont étroitement dérivés. C’est logique, car elles nécessitent a priori moins de raffinement que les voitures dans lesquelles nous circulons tous les jours, l’essentiel étant de préserver une grosse capacité d’emport pour passagers et bagages lors de courts trajets. Cela dit, Lexus n’est pas forcément de cet avis et a donc présenté en 2023 un inédit LM. La seconde génération de ce “Luxury Mover”, désormais disponible en Europe, emprunte en effet ses dessous aux derniers SUV Lexus, qu’il s’agisse du compact NX (4,66 m) comme du grand RX (4,81 m). Une plate-forme GA-K qui confère donc à ce transporteur un peu spécial un confort de roulage inconnu de ses concurrents, Mercedes Classe V en tête. Comme pour mieux coller à l’équipement pléthorique et à la présentation exemplaire du japonais. Mais ce LM se distingue aussi de ses adversaires par d’autres capacités, que nous avons chiffrées en détail sur notre base de Montlhéry.

Performant et sobre !

D’abord, contrairement à ses rivaux, le van Lexus embarque une unique motorisation hybride non-rechargeable. Pour ce faire, il n’a pas eu à chercher bien loin puisqu’il a repris celles des autres SUV de la gamme précédemment cités, autrement dit le 4-cylindres 2.5 atmosphérique de 190 ch et deux moteurs électriques – 182 ch devant et 54 ch derrière ce qui le transforme en 4-roues motrices – pour une puissance cumulée homologuée de 250 ch. Du coup, les performances sont au rendez-vous. Notre chronomètre est formel : 9,6 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h et 6,4 secondes pour passer de 80 à 120 km/h. Pas mal du tout pour un véhicule qui atteint 2 380 kg sur notre balance. En tenant compte que nous avons analysé une version 7-places (une variante 4-places est aussi disponible).

Lisez aussi  Nouvelle Suzuki Swift : la citadine star japonaise dévoilée en vidéo

A mettre en parallèle de ces chiffres flatteurs, il faut aligner les consommations. Malgré sa masse importante et sa puissance confortable, le LM nous a bluffés sur le cycle ville, où il se contente de moins de 6 l/100 km ! Il ne s’en sort pas non plus si mal sur route, avec un peu moins de 9 l/100 km. Il n’y a finalement guère que sur autoroute que la conso grimpe, mais on peut bien pardonner le japonais qui paye aussi cet appétit plus prononcé sur voie rapide en raison d’un physique assez peu propice à la pénétration dans l’air… Reste qu’en moyenne pondérée, on obtient un joli 7,9 l/100 km.

De place ? Un peu mon n’veux !

Enfin, on ne peut détailler les chiffres du LM sans en passer par l’habitabilité. Inutile de détailler l’espace offert aux deux premiers rangs dans ce mastodonte de 5,13 m de long, 1,89 m de large et 1,94 m de haut. En revanche, c’est à l’arrière qu’il faut s’attarder. D’abord parce que contrairement à la majorité des véhicules 7-places, ce c’est bien la troisième rangée de sièges qui accueille…3 personnes ! En déployant les deux sièges plaqués sur les parois du LM, on obtient non seulement deux sièges, mais en rabattant ensuite les deux accoudoirs, une troisième assise est possible. Attention, celle-ci sera nettement moins accueillante que toutes les autres et pour bien voyager à bord de ce géant, mieux vaut rester à 6 personnes. Mais l’installation d’une têtière entre les deux assise du fond et la jonction faite entre les assises forment indéniablement une 7eme place.

Lisez aussi  Lamborghini Revuelto : Tous les secrets techniques de la supercar hybride rechargeable !

Un système original qui permettra l’accueil des occupants dans un certain confort et grâce à un bel écart avec la seconde rangée de sièges. Nous avons en effet mesuré jusqu’à 121 cm entre les dossiers et 78 cm pour les jambes. Evidemment, lorsque toutes les assises sont déployées, le LM ne fait aucun miracle sur la contenance de coffre, mais en 5-places, le volume atteint tout de suite 1 800 dm3. Voilà qui fait de lui un incomparable véhicule de voyage en famille. Et un déménageur émérite, puisqu’en configuration break, le japonais avale carrément 4,2 m3 de valises !

Luxueux, confortable, spacieux et offrant un excellent rapport performances/consommations, le nouveau LM réalise donc une synthèse étonnante. Il la fait d’ailleurs payer très cher puisqu’il débute tout de même à près de 130 000 €. Incongru pour un “simple” van, mais approcher ce drôle d’engin permet quand même de saluer le travail réalisé par le constructeur japonais.

Notre classement et nos mesures des voitures hybrides rechargeables avec une grande autonomie électrique et une faible consommation d’essence