Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Italiennes 2024 : Abarth, Alfa Romeo, Fiat et Lancia


En 2024, les constructeurs italiens arrivent en force avec une proposition de SUV urbain électrique chez Abarth, ainsi que la même recette chez Alfa Romeo. De plus, deux citadines seront également présentes sur le marché : une accessible chez Fiat et une version chic chez Lancia.


Abarth 600e : un SUV c’est gagné

Au printemps prochain, la gamme Abarth qui ne comporte pour l’instant qu’une déclinaison de la Fiat 500e recevra le renfort d’un SUV. C’est le Fiat 600 électrique qui endossera alors un survêtement. Mais au-delà de l’aspect cosmétique, la marque au scorpion a d’ores et déjà officialisé une mécanique forte de 240 ch sous le capot.

Selon nos informations, cette cavalerie passera au sol par le biais d’une transmission intégrale. Une architecture 4×4 qui servira aussi à l’Alfa Romeo Milano, ainsi qu’à la Lancia Ypsilon HF dont nous vous parlons plus bas.

Alfa Romeo Milano : remplacer la MiTo et la Giulietta

La marque au trèfle remplacera la Mito et la Giulietta par un SUV urbain inédit qui se nommera Alfa Romeo Milano. Ce petit frère des Tonale et Stelvio sera révélé en avril prochain. Il reprendra la base technique du Jeep Avenger élu voiture de l’année 2023 et tout comme son cousin américain, l’italien sera proposé en 100% électrique puis décliné par la suite en version hybride légère.

Pour marquer les esprits et naître sous le signe de la performance, la version électrique forte de 240 ch ouvrira le bal avant d’être rejointe par une plus accessible déclinaison disposant d’un électromoteur de 156 ch. Les lignes de l’Alfa Romeo Milano qui ne sont plus secrètes depuis la fuite d’un visuel témoignent d’un esprit coupé au moyen de poignée de portes arrière dissimulées dans les custodes. Un emprunt au Jeep Avenger.

Lisez aussi  Comparaison des autonomies électriques du SUV compact Honda e:Ny1.

Fiat Panda : croissance électrique

Le 11 juillet prochain, Fiat lèvera le voile sur la quatrième génération de la Panda. L’actuelle partira enfin à la retraite après douze années de bons et loyaux services. La nouvelle Panda verra les choses en grand et pour cause, elle partagera la plateforme technique dite STLA Smart tout juste étrennée par la Citroën C3. Ainsi le gabarit de la citadine italienne passera de 3,65 m à 4 mètres.

Son nouveau châssis lui ouvrira les portes de l’électrique. Il est encore trop tôt pour connaître la puissance des machines électriques toutefois selon nos informations, les prix de la Fiat Panda 2024 seront un peu plus élevés que ceux de sa cousine française. Les positionnements respectifs des deux marques dans la galaxie Stellantis l’imposeront.

Lancia Ypsilon : bienvenue chez les chics

En février prochain, la Lancia Ypsilon de troisième génération fera officiellement son apparition. La citadine premium italienne qui ciblera ouvertement la Mini a d’ores et déjà fait parler d’elle à deux reprises. Dernière bévue en date, elle a été surprise lors du tournage d’un film publicitaire. Postés sur le parcours de l’auto, les paparazzis ont mis en lumière ce dont l’on se doutait déjà, à savoir une ressemblance difficile à masquer avec la Peugeot 208 qui lui sert de matrice.

Les designers ont eu beau œuvrer pour lui offrir d’originales extrémités, l’air de famille persiste. Sous le capot, l’Ypsilon bénéficiera des mécaniques essence hybridées et 100% électriques des Peugeot 208 et Opel Corsa mais elle aura l’apanage pour son haut de gamme d’une variante branchée forte de 240 ch. Cela animera avec vigueur, en 2025, la Lancia Ypsilon HF.

Lisez aussi  Petits SUV hybrides d'occasion : 4 modèles fiables, sobres et abordables