Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Stellantis et une marque chinoise s’associent pour plus d’un milliard d’euros.


Le constructeur automobile Stellantis annonce officiellement un investissement de plus d’un milliard d’euros dans le constructeur chinois Leapmotor. Cela favorisera un échange mutuellement bénéfique entre les deux entreprises, tant en Chine qu’en Europe.

Stellantis réaffirme son engagement envers la France et investit dans Leapmotor

Le groupe Stellantis a participé récemment à la Journée de la filière automobile organisée par la Plateforme automobile, où il a tenu à rappeler l’importance de la France et de son industrie automobile. Dans un communiqué publié lors de cet événement, Stellantis a rappelé son programme visant à produire 12 modèles électriques en France d’ici 2025. Le groupe a également souligné les avancées déjà réalisées dans ce domaine, avec la production de véhicules utilitaires électriques à Hordain, des DS 3 E-Tense et des Opel Mokka-e à Poissy, et des Peugeot E-308 à Mulhouse. De plus, le site de Sochaux devrait assembler le nouveau Peugeot E-3008 électrique dès l’année prochaine. Stellantis a également annoncé qu’il dévoilerait prochainement un nouveau modèle de sa marque.

24 heures plus tard, Stellantis a surpris en annonçant qu’il investissait 1,5 milliard d’euros dans le constructeur chinois Leapmotor, tout en précisant que l’actionnaire Dongfeng est également chinois. Cette montée au capital s’accompagne de la création d’une co-entreprise baptisée Leapmotor International, détenue majoritairement (51%) par Stellantis et à 49% par Leapmotor. L’objectif de cette co-entreprise est de devenir l’un des principaux constructeurs automobiles au monde. De manière curieuse, le communiqué précise que ce partenariat vise à accélérer les ventes de Leapmotor sur le marché chinois et à utiliser la présence internationale de Stellantis pour développer significativement les ventes de la marque dans d’autres régions, en commençant par l’Europe. Cette annonce intervient peu après le communiqué mettant en valeur les forces de Stellantis en France.

Lisez aussi  Tesla : des voitures électriques d'Elon Musk en voie de collection ?

Quelle stratégie pour Stellantis et Leapmotor en Europe ?

Pour le moment, Stellantis et Leapmotor n’ont pas dévoilé les détails de leur stratégie en Europe. Il est possible que Stellantis envisage de profiter des véhicules électriques abordables de Leapmotor pour proposer une offre alternative à ses modèles généralistes et premium sur le marché européen. Cependant, cela semble peu probable avec l’arrivée prochaine de la nouvelle Citroën e-C3 qui occupe déjà cette position. En revanche, Leapmotor pourrait être un soutien important pour Stellantis qui n’a jamais réussi à percer en Chine. Il est cependant important de noter que Leapmotor reste un acteur relativement modeste sur son marché domestique, avec seulement environ 110 000 ventes de véhicules électriques et hybrides en 2022, bien loin des géants tels que SAIC, BYD ou Tesla.

Conclusion

Stellantis a réaffirmé son engagement envers la France et son industrie automobile en annonçant son programme de production de 12 modèles électriques dans le pays. Parallèlement, le groupe a investi 1,5 milliard d’euros dans le constructeur chinois Leapmotor, avec l’objectif de devenir l’un des principaux acteurs mondiaux du secteur automobile. La stratégie de cette alliance en Europe reste à définir, mais elle pourrait permettre à Stellantis de proposer une offre alternative avec des véhicules électriques abordables. Leapmotor, de son côté, pourrait bénéficier du soutien de Stellantis pour se développer sur les marchés internationaux. Cependant, il est important de noter que Leapmotor reste encore un petit joueur sur son marché domestique en Chine.