Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Ferrari 250 Testarossa replica: Father Christmas has already visited England


La Ferrari 250 Testarossa construite par The Little Car Company, une réplique à l’échelle trois-quarts, est actuellement exposée chez Harrods à Londres. Cette reproduction remarquable a un prix qui dépasse les 100 000 €.





Reproduction de la Ferrari 250 Testarossa

Reproduction de la Ferrari 250 Testarossa

Une Ferrari particulière chez Harrods

Au cinquième étage du très chic magasin Harrods dans le quartier de Knightsbridge à Londres, trône une Ferrari un peu particulière. Il s’agit d’une reproduction à l’échelle ¾ de la célèbre 250 Testarossa. L’engin est long de 3,1 m, large de 1,20 m pour une hauteur de 70 cm.

La reine de la personnalisation

Baptisé Testarossa J, elle quasiment identique à sa grande sœur qui brillait en course durant les années 1950 et 1960 à une exception près. Elle ne loge pas sous son long capot un moteur V12 réduit de trois quarts mais plutôt une machine électrique. L’exemplaire présenté est laqué d’une teinte Rosso Corsa à l’extérieur élégamment réhaussée par une paire de bandes bleues (Blu Nart) encadrant une troisième de couleur claire (Bianco Cervino). L’auto recèle à bord une sellerie en cuir beige du plus bel effet.

Des possibilités de personnalisations

Mais des échantillons placés à ses côtés témoignent des vastes possibilités de personnalisations qui sont offertes, moyennant suppléments évidemment, aux clients. Dans le détail, quatorze livrées historiques sont au programme, cinquante-trois teintes de carrosseries disponibles sans oublier une gamme de livrées de course. Un configurateur est proposé sur le site testarossaj.com.

Lisez aussi  Comparatif : Nouveau Toyota C-HR hybride, 140 ou 200 ch, pour bien choisir.

Une fidèle reproduction

Cette réalisation a été développée dans le cadre d’un partenariat entre Ferrari et The Little Car Company, et seuls 299 unités seront assemblées. La fabrication de ces modèles réduits sera exécutée à la main en formant de la tôle d’aluminium selon l’exact procédé employé par son aïeule grandeur nature dans les ateliers anglais de The Little Car Company. De même pour les éléments mécaniques identiques à ceux du modèle d’origine qui ont été simplement réduit en taille. Ainsi la géométrie de la suspension a été scrupuleusement respectée tout comme le dessin et les matériaux du volant fourni par l’équipementier Nardi.

Touche de modernité et performances

Petite touche de modernité, le pédalier est emprunté à une Ferrari F8 Tributo tandis que les pneumatiques proviennent de chez Pirelli et enrobent des jantes à rayons de 12 pouces faites à la main. Des jantes Borranni sont proposées en option. Le cockpit réutilise des éléments issus de la gamme Ferrari contemporaine.

Vitesse et autonomie

Enfin, un Manettino inspiré par celui de la Ferrari 812 Superfast permet au conducteur de choisir le mode de conduite approprié. Il y en a quatre au menu qui vont crescendo en fonction de la dextérité de celui qui est au volant.

  • Mode novice: 1 kW et 24 km/h
  • Mode confort: 4 kW et 40 km/h
  • Mode sport: 10 kW et 80 km/h
  • Mode course: 12 kW et 80 km/h

Trois batteries logées à l’avant de l’auto autorisent une autonomie de 90 km selon le style de conduite du pilote.

Le prix

Le prix de l’engin n’est pas communiqué mais en 2021, une telle auto était facturée 93 000 € hors taxes ce qui porte l’addition à plus de 100 000 € et encore sans compter les options.

Lisez aussi  Échecs notables de Peugeot : 5 moments marquants du Lion