Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Xiaomi présente sa première voiture électrique, concurrente des Porsche Taycan et Tesla Model S.


Après une longue période de rumeurs, Xiaomi présente enfin son tout premier véhicule électrique, la SU7. Proposant deux variations offrant une autonomie allant jusqu’à 800 km, cette berline électrique est conçue pour concurrencer la Porsche Taycan ainsi que la Tesla Model S.

L’incursion de Xiaomi dans l’automobile : présentation de la berline électrique Xiaomi SU7

Le géant chinois du monde du smartphone, Xiaomi, a officiellement annoncé sa première incursion dans le monde de l’automobile avec la berline électrique Xiaomi SU7. Considérée comme une concurrente directe des leaders du marché tels que Tesla et Porsche, la SU7 se décline en deux versions impressionnantes.

Deux versions, deux propositions de valeur

La SU7 est disponible en deux versions : le modèle de base à propulsion et la version SU7 Max à quatre roues motrices. Le modèle de base offre une puissance de 300 ch et une autonomie de 668 km, tandis que la SU7 Max se distingue par une puissance de 577 ch et une autonomie de 800 km. Ces caractéristiques font de la SU7 un sérieux concurrent sur le marché des berlines électriques haut de gamme.

Une convergence de technologie et de design

En plus de ses performances, la SU7 de Xiaomi intègre des avancées technologiques remarquables. Elle dispose d’un écran central de 16,1 pouces et d’un système d’exploitation HyperOS. De plus, la berline électrique est équipée d’un système de conduite automatisée ADAS avancé, comprenant un Lidar, des capteurs et des caméras. Son design, réalisé par des designers issus de BMW et Mercedes-Benz, vise à combiner esthétique et fonctionnalité, avec un coefficient aérodynamique de 0,195 Cx qui favorise la consommation. Cependant, aucune information n’a été divulguée à ce sujet.

Lisez aussi  Voitures électriques : coûts de réparation 30 % plus élevés ?

510 km en 15 minutes

Le constructeur communique sur des temps de charge prometteurs grâce à la plateforme interne Modena en 800 V. Il promet de récupérer 510 km d’autonomie en seulement 15 minutes de charge. Malheureusement, ces chiffres ne pourront être vérifiés qu’au premier semestre 2024 lorsque la voiture entrera en production. Quant à son arrivée en France, il faudra également faire preuve de patience, mais compte tenu de l’implantation de Xiaomi en Europe, il est fort probable qu’elle soit disponible dans nos contrées.

Pas un coup d’essai

Bien que l’arrivée de Xiaomi dans le monde de l’automobile puisse surprendre, la passerelle entre le monde du smartphone et de l’automobile n’est pas inédite. Le fabricant de puces Qualcomm investit déjà depuis un certain temps dans le secteur avec sa gamme Sanpdragon Digital Chassi. Récemment, le fabricant de smartphones Huawei a également dévoilé sa berline électrique Luxeed S7, avec Tesla et Porsche dans le viseur.