Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Volvo EX30 : avis sur le SUV urbain premium et abordable


Pour retrouver une Volvo avec un si petit nombre, il faut remonter à la C30 qui a été commercialisée de 2006 à 2013. Cependant, l’approche du SUV urbain électrique EX30 est plus conventionnelle que celle de la compacte atypique, mais aussi plus pragmatique. Venez nous rejoindre à bord pour en savoir plus.

Volvo dévoile son nouveau modèle électrique EX30

Comme de nombreuses marques haut de gamme, Volvo se lance dans la révolution électrique. A partir de 2030, tous les modèles seront électrifiés. En attendant l’arrivée du vaisseau amiral EX90 fin 2024, Volvo présente son nouveau modèle, le EX30, plus compact avec une longueur de 4,23 mètres. Les commandes sont désormais ouvertes avec des prix commençant à 37 500 €. Nous avons pu découvrir ce nouveau modèle à Milan, au même endroit où le Volvo XC40 avait été présenté il y a quelques années. Ce dernier devient désormais le grand frère du EX30.

Un design inspiré de l’EX90

Les premières photos officielles montrent clairement que le EX30 est le petit frère de l’EX90. Cependant, le nouveau modèle se distingue par ses courts porte-à-faux et son grand empattement de 2,65 mètres qui lui donne une allure dynamique. La découpe du capot rappelle celle de l’Audi TT ou du Range Rover Evoque au niveau des passages de roues, ce qui donne une touche sportive. Les ailes bien arquées contribuent également à masquer la hauteur du véhicule en supprimant les traditionnelles arches en plastique gris. A l’arrière, les feux sont divisés en deux parties, tout comme sur l’EX90, mais le EX30 propose un cerclage noir autour du volet du hayon. Une version Cross Country plus baroudeuse sera également proposée, avec une calandre noire inspirée de la Peugeot 508 PSE restylée.

Lisez aussi  Comparaison 7 places: C3 Aircross 2, Opel Frontera, Fiat 600 Multipla

Un intérieur minimaliste avec un écran central

Le tableau de bord du EX30 se différencie clairement des autres modèles de la gamme thermique. Son approche minimaliste, initiée par l’EX90, met en avant l’écran central situé verticalement au centre de la console. La partie supérieure de cet écran sert d’instrumentation, affichant les informations nécessaires à la conduite directement dans le champ de vision du conducteur. Contrairement à l’EX90 et à la Smart #1, l’EX30 ne dispose pas d’un écran derrière le volant et n’offre pas non plus d’affichage tête haute en option. Volvo estime que ce segment n’en a pas besoin. Le tableau de bord est également équipé d’une barre de son située en bas du pare-brise pour une expérience audio immersive. Une astucieuse console centrale en forme d’îlot propose un tiroir de rangement, mais il n’y a pas de boîte à gants traditionnelle devant le passager avant.

Des caractéristiques pratiques et quelques compromis

Les commandes des vitres électriques du EX30 sont situées au niveau de la console centrale, ce qui nécessite un temps d’adaptation mais permet de réduire la longueur des câbles et de simplifier la connectique. A l’arrière, on retrouve une banquette avec un dossier divisé en format 60/40. Ainsi, pas de système de coulissement comme dans certains autres modèles. Le toit vitré panoramique apporte beaucoup de lumière à l’habitacle, mettant en valeur les selleries claires en matériaux recyclés. Cependant, il n’y a pas d’aérateurs pour la climatisation, ce qui peut être décevant pour un véhicule premium. En termes d’espace de chargement, le coffre du EX30 offre 318 litres, ce qui peut sembler peu comparé à certains concurrents de la même catégorie. Cependant, avec son double fond et ses côtés droits, il s’avère pratique pour les besoins d’une famille. Un petit capot à l’avant du véhicule permet de loger un espace de rangement de 7 litres dédié au câble de recharge.

Lisez aussi  BYD vise une multiplication de ses ventes par 5 en Europe.