Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Voitures électriques ou rechargeables ? Les Japonais restent réticents.


Le Japon est le seul pays développé et majeur marché automobile en 2023 à ne pas adopter les véhicules rechargeables. Cette situation est principalement due à Toyota. Bien qu’il existe plusieurs raisons, la responsabilité en incombe principalement à ce constructeur automobile.

La progression des véhicules électriques aux États-Unis et au Japon

Les Américains, pourtant habitués aux voitures à combustion et aux énergies fossiles, ont partiellement adopté les véhicules électriques. En 2023, la part des VE dans les ventes de véhicules neufs a atteint 8 %, une performance notable. Toutefois, cette progression a été ralentie en fin d’année. Comparé au marché japonais, qui préfère les hybrides rechargeables, les ventes de voitures électriques aux États-Unis sont considérablement plus élevées. L’an dernier, les véhicules électriques ne représentaient que 2 % des ventes au Japon, même si cela a doublé par rapport à 2022. Cependant, la part de marché au Japon reste faible compte tenu de la taille du marché.

La résistance aux véhicules électriques au Japon

Il y a donc un grand potentiel pour les constructeurs, mais il est difficile pour les marques européennes ou américaines de percer sur le marché japonais, qui est historiquement davantage un pays d’exportation automobile. Les marques étrangères ne représentent que 6 % des ventes au Japon. Selon Inovev, « rappelons que 1% du marché japonais correspond à 40 000 voitures, ce qui n’est pas atteignable pour aucun modèle étranger 100% électrique ».

Lisez aussi  Essai Model Y Grande Autonomie 2024 : véritable autonomie testée

En 2023, 8 des 10 meilleures ventes automobiles au Japon étaient des Toyota, avec une Honda et une Nissan complétant le classement. Les Japonais soutiennent fortement leur industrie automobile locale, ce qui rend difficile l’implantation des constructeurs étrangers. Cependant, cela explique également pourquoi les véhicules électriques ne se vendent pas au Japon, car les marques locales en proposent peu. Toyota, le leader du marché japonais, ne propose actuellement que le modèle bZ4X, ce qui est insuffisant pour faire évoluer la part de marché des véhicules électriques.

Les obstacles à l’adoption des véhicules électriques au Japon

La faiblesse de l’offre de véhicules électriques au Japon n’est pas la seule raison de la lente adoption de cette technologie. Le Japon mise depuis plusieurs années sur l’hydrogène comme source d’énergie automobile, avec des partenariats avec des pays comme l’Australie. De plus, la recharge des véhicules électriques n’est pas encore courante au Japon, en partie à cause de la densité de population dans certaines régions où l’accès aux bornes de recharge n’est pas évident. Il reste donc beaucoup à faire tant du côté des constructeurs que des infrastructures.

Comparez les autonomies réelles des meilleurs véhicules électriques

Découvrez les capacités de batterie, la consommation et l’autonomie réelle des meilleures voitures électriques selon nos tests normalisés. Nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour faire votre choix !