Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Un grand constructeur revoit sa position sur la voiture électrique !


Mercedes a pris la décision de repousser de cinq ans son objectif initial de transition vers une gamme entièrement électrique en 2030, en raison de la diminution de la demande pour les véhicules électriques.

Mercedes retarde le passage au tout électrique à 2035

Face à la demande de l’Europe de mettre fin à la voiture thermique pour 2035, tous les constructeurs automobiles avaient annoncé les uns après les autres, leur intention de passer au tout électrique. Sauf qu’en 2021, si la mode était encore à faire du zèle, quitte à devancer la demande des autorités, aujourd’hui, l’heure est plutôt au rétropédalage.

Un retard de 5 ans

Et c’est Mercedes qui dégaine le premier en annonçant ce 22 février 2024 à l’occasion de sa conférence sur ses résultats annuels que finalement l’objectif n’était plus 2030 mais 2035 pour le passage au tout électrique. Un retard assumé de 5 ans pendant lequel les véhicules à combustion continueront donc de vivre.

L’électrique progresse, mais reste faible

Pourquoi vouloir finalement retarder la fin du thermique ? Pour la simple et bonne raison que l’électrique ne représente encore qu’une petite partie des ventes : 12 % des ventes en 2023, en dépit d’une hausse de 61 %. Pire, les véhicules à batterie sont en chute libre en ce début 2024, avec des ventes qui ne représentent en Europe que 11 % pour le premier mois de l’année, contre 18,5 % le mois précédent. Ce qui s’explique notamment par la fin des aides à l’achat en Allemagne. À tel point que le diesel est repassé devant !

Lisez aussi  Stellantis: Carlos Tavares prévient contre l'erreur de ne pas soutenir les véhicules électriques.

Pourtant Mercedes avait bien anticipé le passage au tout électrique en proposant d’ores et déjà au moins un véhicule électrique sur chacun des segments : EQA, EQB, EQC, EQE, EQS, EQT, EQV. Pour autant, si le constructeur allemand rétropédale sur l’électrique, l’électrification reste au coeur des préoccupations. Désormais les objectifs de Mercedes sont de vendre 50 % de véhicules électrifiés, hybrides et électriques confondus, à horizon 2030. Soit 5 ans après le plan initial qui visait 2025. D’où les cinq ans de retard sur l’objectif final du tout électrique.

Baisse des bénéfices en 2023

Si cette annonce ce 22 février 2024, Mercedes a également annoncé ses chiffres de l’année 2023. Notamment avec un bénéfice net en baisse de 1,9 % par rapport à l’année précédente, à 14,53 milliards d’euros. Ce qui reste un peu mieux que ce que prévoyaient les spécialistes. Quant au chiffre d’affaire annuel, il est en en hausse de 2,1 %, à 153,22 milliards d’euros, alors que les ventes de la marque ont stagné (+ 1,5 %). Reste maintenant à savoir si Mercedes sera le seul à assumer de retarder son passage au 100 % électrique, ou s’il a mis le pied dans la porte, et que d’autres constructeurs suivront ?

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !