Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Toyota C-HR hybride 140 ch : confort, sobriété et style garantis !


Avec une motorisation hybride et un confort améliorés, ce véhicule affirme son style et continuera d’attirer ceux qui n’ont pas besoin d’un grand espace au quotidien. De plus, sa consommation reste modérée.

Le nouveau Toyota C-HR : un restylage réussi mais des dimensions inchangées

Le remplacement d’un succès comme le C-HR n’est jamais facile, surtout lorsqu’il représente près de la moitié des ventes grâce à son style de SUV coupé unique. Pour cette deuxième génération, Toyota a cherché à conserver le style fort de son prédécesseur tout en apportant des modernisations inspirées d’autres modèles de sa gamme. L’avant est fortement inspiré de la dernière Prius, tandis que l’arrière évoque l’Aygo X avec une option bicolore noir disponible en haut de gamme. Une des nouveautés notables est la présence du logo « Toyota C-HR » rétro-éclairé sur le hayon. Cependant, malgré ces changements, les dimensions du véhicule restent les mêmes, mesurant 4,36 m de longueur, soit seulement 1 cm de plus que la génération précédente de 2016.

Habitabilité : toujours un point faible

En conservant les mêmes dimensions, le C-HR ne progresse pas en termes d’habitabilité. Les places arrière restent étroites et peu spacieuses, ce qui peut poser problème pour installer un siège auto ou pour permettre aux passagers arrière de profiter de la vue extérieure. Le coffre gagne seulement quelques centimètres en largeur et atteint une capacité de 388 litres, ce qui représente une amélioration minime par rapport aux 310 dm3 de la première génération. Cela peut surprendre sur le marché français, mais s’explique par la gamme internationale de Toyota qui propose d’autres modèles plus adaptés aux familles nécessitant plus d’espace.

Lisez aussi  Nouvelle Audi A3 allstreet : carrosserie SUV pour compacte allemande

Conduite agréable malgré quelques limitations

Toyota a amélioré le confort du C-HR en ajustant les suspensions, ce qui a permis d’atténuer les trépidations à faible vitesse sur les défauts de la chaussée. Cependant, les roues de 19 pouces en finition Collection peuvent aggraver ces trépidations. Le châssis du véhicule reste plaisant à conduire, avec une bonne efficacité du train avant, une direction précise et un arrière qui permet de limiter le sous-virage. La nouvelle génération du C-HR propose deux motorisations hybrides : une de 1.8 litre avec 140 ch et une autre de 2.0 litres avec 200 ch. Cependant, les relances et les montées peuvent être bruyantes, surtout avec le moteur 1.8 litre qui a une transmission par train épicycloïdal à effet CVT. La consommation reste cependant basse, autour de 5 l/100 km hors autoroute, un avantage habituel chez Toyota.

Prix et futures améliorations de la gamme

Le nouveau Toyota C-HR est disponible à partir de 34 900 € en version hybride 140, et sera livré à partir de janvier 2024. Les prix ont augmenté de 1500 € par rapport à la génération précédente. Le C-HR sera également disponible en version 4 roues motrices hybride 200, ainsi qu’en version hybride rechargeable de 225 ch au printemps prochain.