Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Réparation des voitures électriques : tendance des études contradictoires, mais une ébauche se profile…


Une nouvelle étude de l’association SRA, contrairement à leurs déclarations d’il y a un an, souligne maintenant les coûts plus élevés de réparation pour les voitures électriques par rapport aux voitures thermiques.

Les réparations plus chères pour les voitures électriques


Une nouvelle étude de l’association Sécurité et Réparation Automobile (SRA) révèle que le prix des réparations est plus élevé sur les voitures équipées de batteries, à modèle équivalent. Basée sur 800 000 rapports d’expertise datés de 2023, l’étude montre que seuls 5 % des véhicules réparés suite à un sinistre cette année-là étaient électriques, soit environ 40 000, comparés à leurs équivalents thermiques. Contre toute attente, le prix des réparations sur les voitures électriques serait supérieur de 15 %.

Des avis partagés


Le surcoût des réparations sur les voitures électriques par rapport aux voitures thermiques a été fréquemment mentionné ces derniers temps. Hertz, par exemple, a dû se séparer d’une partie de sa flotte en raison des surcoûts liés aux réparations des voitures électriques. Une étude de la société Solera affirme également que les coûts de réparation sont supérieurs de 29 % pour la Hyundai Kona électrique par rapport à la version thermique. Certaines associations mettent également en garde contre la difficulté de réparer certaines voitures électriques.

Une nouvelle étude confirmant la tendance


Il y a un an, une étude du SRA affirmait le contraire, en déclarant qu’il n’y avait pas de tendance générale en termes de coûts de réparation entre les voitures électriques et thermiques. Cependant, la nouvelle étude du SRA, publiée dans son observatoire annuel, montre que réparer une voiture électrique est effectivement plus cher que sa version thermique. La méthode de calcul a été différente cette fois-ci, en comparant directement des modèles électriques et thermiques disponibles sur le marché. Cela confirme ainsi la tendance observée.

Lisez aussi  Prix du rival Renault Trafic révélés pour le Ford Transit Custom

Différences et pistes d’amélioration


Le SRA a identifié plusieurs raisons expliquant les écarts de coûts de réparation. Le poids supérieur des voitures électriques serait un facteur aggravant lors d’un accident, impactant davantage les pièces et les dommages. Les matériaux utilisés, tels que l’aluminium, plus légers et coûteux à réparer, sont également mentionnés. De plus, les pièces détachées et la main-d’œuvre sont systématiquement plus chères pour les véhicules électriques. Cela s’explique par la nécessité de passer par les réseaux officiels des constructeurs pour les réparations, plus coûteux que les garagistes indépendants. Cependant, cette situation pourrait évoluer avec une meilleure formation des garagistes indépendants et une baisse des coûts de main-d’œuvre à l’avenir.