Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Renault Twingo 4 électrique : Losange solitaire en 2026 ?


Renault a conçu seul les deux premières versions de la Twingo, mais pour le troisième modèle, la conception et la production ont été réalisées en collaboration avec Smart. La question se pose donc : quel sera le partenaire de Renault pour la prochaine génération de la Twingo électrique prévue en 2026 ? Faisons le point.

Renault et la future Twingo électrique

En 2014, Renault a lancé la troisième génération de sa Twingo en s’associant à Smart, qui a créé la Forfour. C’était la seule solution pour rendre le projet viable. Cependant, Smart, maintenant propriété de Geely depuis 2022, n’a plus besoin de l’aide de Renault. Cela soulève la question de savoir si Renault sera capable de produire sa prochaine Twingo seul.

AmpR Small : une plateforme partagée

En novembre 2023, lors de l’inauguration de la structure Ampere, le directeur général de Renault, Luca de Meo, a annoncé que le groupe s’était rapproché d’autres constructeurs pour partager la plateforme technique de sa future citadine électrique, appelée AmpR Small. Cette plateforme est déjà utilisée pour la Renault 5 E-Tech et sera également utilisée pour la Renault 4. Cependant, pour la Twingo, il faudra modifier cette base, en la raccourcissant et en l’allégeant. Cela entraînera des coûts supplémentaires qu’il faudra amortir.

L’impasse de Volkswagen

Volkswagen s’est engagé à proposer une citadine électrique à moins de 20 000 €, appelée ID.1. Cependant, cette voiture ne pourra pas utiliser la plateforme technique MEB Entry, qui est utilisée pour l’ID.2 à 25 000 €. Volkswagen devra donc trouver une autre solution pour cette citadine. Une alliance entre Renault et Volkswagen semble être la solution la plus réaliste. Il serait logique que la prochaine Twingo s’allie aux Volkswagen ID.1 et à sa déclinaison chez Seat.

Lisez aussi  Comparaison des autonomies électriques du SUV compact Honda e:Ny1.

La production de la Twingo 4

Renault met en avant la fabrication française de ses voitures, notamment des R5 E-Tech et de la future R4 E-Tech, dans ses usines des Hauts de France. Cependant, lorsque le prix de base de la voiture descend à 20 000 €, l’argument de la fabrication française ne tient plus. Il est prévu que la future Twingo 4 soit produite dans l’usine de Novo Mesto en Slovénie, qui fabrique déjà les modèles actuels. La production de l’actuelle Twingo cessera dans le courant de l’année. Bien que la production en Chine puisse réduire les coûts, cela ne serait pas bénéfique pour Renault, comme en témoigne la Dacia Spring qui ne bénéficie pas de bonus.