Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Voitures électriques : la loi AFIR, un changement majeur aux bornes de recharge


Enfin, la règlementation AFIR votée en 2023 devrait résoudre définitivement le problème du système de paiement aux bornes de recharge en Europe. C’était vraiment nécessaire.

Le paiement par carte bancaire enfin disponible sur les bornes de recharge

Enfin ! Alors que le marché du véhicule électrique se développe à grande vitesse, le réseau de bornes de recharge se déploie de façon très dispersée. Et notamment en matière de paiements : aucun affichage clair des prix de la recharge, pas de possibilité de paiement par carte bancaire comme toute pompe à carburant, c’est encore la jungle des pass, des cartes d’abonnements et autres moyens détournés de paiement. Mais cela va vite changer grâce à la règlementation AFIR, votée en 2023 au niveau européen et qui va changer énormément de choses d’ici 2027. Rappelons par ailleurs que l’AFIR prévoit un déploiement massif de bornes en Europe avec l’obligation d’avoir « tous les 60 km une station de recharge avec une puissance allant de 400 à 600 kW et un à deux points de recharge d’au moins 150 kW ». Encore faudra-t-il qu’elles fonctionnent toutes correctement.

La carte bancaire, enfin

Même si les bornes de recharge avec terminaux de paiement par carte bancaire existent déjà sur le territoire, ils ne sont pas encore obligatoires. Mais cela va changer. Depuis le 13 avril, toute nouvelle borne de recharge de 50 kW ou plus doit obligatoirement comporter un moyen de paiement par carte bancaire ou bien sans contact. Il n’y aura donc plus besoin de passer par un « pass » souvent payant (abonnement, ou commission sur chaque charge). Surtout, cela va enfin faciliter la vie à ces automobilistes qui hésiteraient à passer à l’électrique à cause de la complexité des solutions de charge, entre les différents moyens de paiement mais aussi les puissances de charge.

Lisez aussi  Bientôt en production : la Porsche la plus rapide jamais produite ?

La règlementation AFIR ira plus loin

Si la loi ne concerne pour l’instant que les nouvelles installations, à partir de 2027, toutes les bornes déjà installées seront également concernées. Il y aura toutefois deux cas de figure : les bornes de plus de 50 kW qui devront s’équiper soit d’un paiement sans contact, soit par carte bancaire. Et les bornes de moins de 50 kW qui auront une alternative supplémentaire avec les « dispositifs utilisant une connexion internet et permettant des opérations de paiement sécurisées, tels que ceux générant un code QR spécifique ».

Les prix de la recharge affichés clairement ?

S’il est très facile de vérifier les prix d’un carburant en passant à proximité d’une station-service, c’est moins évident pour les bornes de recharge. Tarifs pleins ou réduits selon les horaires, tarifs préférentiels par abonnement (Ionity), il est compliqué d’y voir clair d’autant plus que chaque réseau d’opérateur applique ses propres tarifs. Mais là encore, l’AFIR veut simplifier les choses pour les usagers : « Les exploitants des points de recharge mais aussi les opérateurs de mobilité (EMSP) devront fournir aux consommateurs des informations précises sur la disponibilité, le temps d’attente ou les prix dans les différentes stations. Ces prix devront, selon l’AFIR, être « raisonnables, transparents et non discriminatoires » », explique l’Avere France. L’arrivée des totems sur les aires de recharge ? Il faut l’espérer pour une plus grande clarté des tarifications.

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !

Lisez aussi  Renault Scénic : prix dévoilés, une concurrence redoutable