Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Prochaines voitures Alfa Romeo avant 2030 : SUV, berlines électriques


On fait le point sur ce que le plan produit d’Alfa Romeo réserve pour les prochaines années.

2024, le Milano et la 33 Stradale

La marque au trèfle a un calendrier relativement chargé, Jean-Philippe Imparato son PDG souhaite qu’une nouveauté soit lancée chaque année. 2024 sera donc celle du Milano, ce petit SUV urbain qui prendra place sous le Tonale et qui héritera de la base technique des Jeep Avengers et Fiat 600.

Ce modèle devrait être un fort levier de croissance pour la firme milanaise et, dans une moindre mesure, tentera de remplacer à la fois la citadine MiTo et la berline compacte Giulia. Le Milano lancera Alfa Romeo sur le segment très prisé en Europe sur lequel sont déjà en lice les Renault Captur et Peugeot 2008. Pour la marque premium, l’idée sera aussi et surtout de rivaliser avec les Mini Aceman, Lexus LBX et Volvo EX30.

2025, le virage de l’électrique pour le Stelvio

En 2025, la marque enchainera avec le remplaçant du Stelvio, le grand SUV de la gamme – pour l’instant – qui prendra le virage de l’électrique. Reposant sur la plateforme technique STLA Large du groupe Stellantis, il sera produit dans l’usine italienne de Cassino. Un modèle « zéro émission » mais qui bénéficiera pourtant d’une déclinaison Quadrifoglio à hautes performances.

Lisez aussi  Maserati's electric SUV, the Grecale Folgore: Is it arriving at the right time?

2026, une berline haute performance entrera en lice

En 2026, la remplaçante de la Giulia sera dévoilée. A l’instar du Stelvio dont nous vous parlions ci-dessus, elle reprendra la base technique STLA Large de Stellantis, un châssis flexible permettant la conception de véhicule d’une longueur comprise entre 4,80 m et 5,50 m.

Une plateforme king size pouvant loger de « grosses » batteries gage d’une autonomie pouvant atteindre les 800 km. La Giulia sera donc 100% électrique et bénéficiera d’une version Quadrifoglio dont la puissance serait portée à 1 000 ch. De l’Alfa Romeo Giulia sera déclinée la future Maserati Quattroporte.

2027, l’Amérique en ligne de mire

En 2027, Alfa Romeo ciblera le pays de l’Oncle Sam à l’aide d’un grand SUV taillé pour le marché nord-américain. Une fois encore, la plateforme STLA Large de Stellantis sera mise à profit. Cet engin inédit prendra place dans la gamme au-dessus du Stelvio. Il ciblera le Volvo EX90.

Puis en 2028, ce sera au tour du Tonale d’être remplacé par une seconde mouture totalement électrique reposant quant à elle sur la plateforme STLA Medium, celle que vient tout juste d’inaugurer le Peugeot E-3008.

Le retour de l’Alfa Romeo Giulietta

Sur ce segment C, Alfa Romeo proposera, par la suite, une berline compacte qui prendra alors la relève de la Giulietta et assurera un complément au Tonale. Elle dérivera de la prochaine génération de la Peugeot 308.

Parallèlement à la gamme traditionnelle dont nous venons de tracer la feuille de route, les équipes de design, sous la houlette d’Alejandro Messonero Romanos, travailleront sur des modèles hors série à commencer par la supercar Alfa Romeo 33 Stradale dont le premier des 33 exemplaires qui seront assemblés, sera livré à son heureux propriétaire le 17 décembre prochain. Pas moins de trois modèles sur mesure verront le jour dans les années à venir.

Lisez aussi  Nouvelles Leaf, Juke et Qashqai électriques : production en Angleterre.