Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Normes antipollution renforcées pour les poids lourds en Europe


La Commission européenne a mis en place un plan ambitieux visant à décarboniser le secteur des transports, incluant les autocars, les bus et les camions, d’ici 2035, un objectif approuvé par la Commission environnementale de l’Union européenne. Le plan, qui a subi un processus de révision de six mois, fixe des réductions précises des émissions de CO2, avec des mesures spécifiques pour les bus urbains et la création d’un forum annuel pour évaluer les progrès réalisés.

La décarbonisation du secteur des transports d’ici 2035

La Commission européenne a adopté un plan ambitieux de réduction des émissions de CO2 dans le secteur des transports, comprenant les autocars, les bus et les camions. Selon ce plan, tous les États membres devront entamer le processus de décarbonisation d’ici 2035 au plus tard. Ce plan a été approuvé par la Commission environnementale de l’Union européenne à Bruxelles, avec 48 voix pour, 36 voix contre et une abstention.

Le processus de révision et l’évolution du plan

Le programme a été soumis à une révision et à une approbation finale par la Commission parlementaire dédiée aux décisions environnementales. Ce processus, déjà en accord avec les objectifs du Green Deal européen et du programme REPowerEU, a duré plus de six mois. Une première version avait été publiée le 14 février 2023, évoquant un possible report de l’arrêt de la vente des poids lourds à moteur thermique en 2040 au lieu de 2035, mais cette information a été démentie par la suite. La dernière version du plan a été légèrement modifiée, apportant des nouveautés importantes et rationalisant certaines étapes.

Lisez aussi  La bataille des voitures électriques : des chiffres inquiétants

Les objectifs précis

Les trois dates clés du plan restent inchangées et sont liées à des objectifs précis. Ils comprennent une réduction de 45 % des émissions de CO2 au cours de la période 2030-2034, une réduction de 70 % des émissions de CO2 au cours de la période 2035-2039 (contre 65 % initialement proposés) et une réduction de 90 % des émissions de CO2 à partir de 2040.

Les mesures spécifiques

La Commission européenne a approuvé les objectifs du plan, qui sont similaires aux versions précédentes, à l’exception d’un changement pour l’échéance intermédiaire, passant à une réduction de 70 % au lieu de 65 %. De plus, le plan inclut une mesure concernant les bus circulant en milieu urbain, qui devront passer à l’électrique d’ici 2030. Toutefois, certaines dérogations sont possibles, notamment la possibilité pour les États membres de reporter cette date à 2035, à condition que les bus à remplacer soient alimentés par du biométhane et utilisés avec une infrastructure de ravitaillement appropriée certifiée.

En outre, la version finale du plan prévoit la création du « Zero-Emission HDVs Forum », une réunion annuelle entre la Commission et les représentants des États membres pour évaluer la mise en place de l’infrastructure de recharge et de ravitaillement sur le territoire, afin de garantir le respect des échéances fixées.