Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

MG3, citadine hybride qui concurrence Clio et Yaris


La marque MG n’a pas pour seul objectif de se démarquer avec ses modèles électriques. Elle vise également à concurrencer les hybrides les plus populaires, comme la Renault Clio et la Toyota Yaris.




La MG3 hybride en trouble fête ?

Les Chinois en Europe avec le moteur à combustion

Certains analystes pensent que les Chinois ont finalement plus de chances de s’imposer en Europe avec le moteur à combustion qu’avec les électriques. Et la raison est simple : les marques européennes sont tellement investies pour le tout électrique qu’elles en deviennent obligées de négliger les divisions dédiées au moteur à combustion, qui devrait être condamné en 2035 sur le Vieux Continent. Cela laisse alors une porte ouverte à SAIC, Geely et consort pour réinvestir les catégories les plus accessibles et surtout les plus vendues.

L’arrivée de la MG3 hybride

Ce n’est donc pas une grande surprise de voir MG, déjà très performant avec sa MG4, venir tenter le coup de l’hybridation non rechargeable. Une motorisation qui a le vent en poupe en Europe actuellement, alors qu’une grosse frange de la population automobile est encore fermée à l’achat d’un véhicule tout électrique.

Détails sur la MG3 hybride

Bien plus nouvelle que ses lignes façon Hyundai d’il y a quelques générations ne suggèrent, cette 5-portes de 4,11 m vient s’attaquer aux Clio E-Tech (4,05 m) et Yaris hybride (3,94 m). Ses tarifs serrés donnent d’emblée le ton : la MG3 Hybrid+ sera lancée au prix de 20 000 €, quand la Renault démarre à 23 800 € et la Toyota à 24 450 €. L’affaire semble tentante, d’autant que l’équipement de série s’avère généreux : caméra de recul, clim’ auto, Android auto/Apple CarPlay, régulateur adaptatif, écran 10,25 pouces, etc. Et de la plateforme à tous les composants de la chaîne de traction, La MG3 assure profiter des derniers développements maison.

Lisez aussi  Renault Duster E-Tech Full Hybrid: tout sur le Duster turc

Performance et efficacité

Avec une hybridation unique, associant un 1,5 l essence à cycle Atkinson de 102 ch/128 Nm de couple à un bloc électrique de 136 ch/250 Nm et une batterie d’environ 1,7 kWh utiles (0,85 KWh dans la Clio, 0,76 kWh dans la Yaris). De quoi annoncer 195 ch en cumulé et des performances prometteuses grâce au poids contenu (1 285 kg) : le 0 à 100 km/h serait effectué en 8 s – comme une Peugeot 205 GTi 1,9 l ! – et 80 à 120 km/h en 5 s. A l’usage, la MG3 démarrera toujours avec son bloc électrique. Quand la charge batterie sera insuffisante, son 1,5 l servira de générateur sous 80 km/h, vitesse à partir duquel il sera connecté aux roues avant via une boîte à 3 vitesses, entrainant seul la voiture aux allures stabilisées.

Verdict en juin

Reste à connaître l’agrément d’utilisation, les performances réelles et l’efficacité de cette chaîne de traction très différente des technologies Renault et Toyota. Sachant qu’en annonçant un appétit normalisé de 4,4 l (100 g de CO2), cette MG3 Hybrid+ reste à distance des Clio (4,2 l, 95 g) et surtout Yaris (3,8 l, 87 g). Il faudra, donc, attendre notre séance de mesures à Montlhéry pour connaître la sobriété de la chinoise dans la vraie vie. En attendant, la MG ne manque pas d’atouts, y compris à bord où toutes les variantes, à défaut d’un aménagement original, offriront deux écrans. Un de 7 pouces en guise d’écran-compteur, et un 10,25 pouces au centre, ces derniers n’ayant pas empêché MG de conserver des vrais boutons. Verdict en juin prochain pour cette chinoise qui, ultime avantage, proposera une garantie de 7 ans ou 150 000 km.

Lisez aussi  L'usine européenne de Tesla stoppée, pénurie de pièces