Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Mercedes eSprinter: Un nouveau bond en avant avec des batteries améliorées


Est-ce que le nouveau eSprinter ne change pas? En effet, en regardant les photos, on pourrait penser qu’il n’y a pas de réelles évolutions par rapport à la version précédente, et c’est également le cas d’un point de vue esthétique. Cependant, le véhicule utilitaire électrique de Mercedes évolue bien plus qu’il ne semble, et comme c’est souvent le cas avec les modèles alimentés par des électrons, il faut se tourner vers la batterie pour découvrir de véritables nouveautés.

Le Mercedes eSprinter : un véhicule polyvalent et performant

Le Mercedes eSprinter se distingue toujours par sa polyvalence, offrant aux clients la possibilité de choisir entre deux types de carrosserie (fourgon ou châssis), différentes longueurs de carrosserie, trois tailles de batterie et une charge utile parmi les meilleures de la catégorie.

Une expérience de conduite moderne et connectée

Le nouvel eSprinter est équipé pour la première fois du système multimédia MBUX, le même que nous retrouvons au sein des Mercedes réservées aux particuliers, et reposant sur un grand écran tactile de 10,25 pouces.

Une autonomie remarquable

Le eSprinter est disponible avec deux moteurs électriques 136 ou de 204 ch. Les clients peuvent choisir entre trois tailles de batterie (56 kWh, 81 kWh, 113 kWh), offrant une autonomie électrique allant jusqu’à 530 kilomètres en ville selon le cycle WLTP City. En condition mixte, l’autonomie est annoncée à 440 km.

Les cellules de la batterie lithium-fer-phosphate sont annoncées comme « plus respectueuses de l’environnement », sans cobalt ni nickel. L’eSprinter peut être rechargé en courant alternatif (AC) et en courant continu (DC).

Lisez aussi  Lexus LBX (2024) : Tous les prix du crossover hybride qui a sa carte à jouer.

Des temps de recharge rapides

Le chargeur embarqué permet une recharge rapide jusqu’à 50 kW en standard, avec une option jusqu’à 115 kW. La batterie de 56 kWh se recharge de 10 à 80 % en environ 28 minutes, tandis que la batterie de 113 kWh nécessite environ 42 minutes pour atteindre le même niveau.

Une version diesel toujours disponible

En parallèle du nouveau eSprinter, la version conventionnelle reste disponible, avec des motorisations diesel 2,0 litres de 114, 150, 170 et 190 ch. Ces déclinaisons seront d’ailleurs sans doute privilégiées par les professionnels du bâtiment, les navettes pour de longues distances, ou encore comme base pour des camping-cars.

Des fonctionnalités de sécurité avancées

Véhicule utilitaire oblige, le eSprinter est équipé des systèmes de sécurité et d’assistance perfectionnés, tels que l’assistant de freinage actif et l’assistance d’information au démarrage (en option), pour éviter les collisions avec les autres utilisateurs de la route.

Un équipement complet

De base, le eSprinter est particulièrement bien équipé avec, de série, la version standard du MBUX, la caméra de recul, le tableau de bord avec écran couleur, le nouveau volant multifonction, un système de contrôle de la pression des pneus, un détecteur de pluie, un assistant de franchissement de ligne actif, un régulateur de vitesse intelligent et le système Attention Assist.

En France, le Sprinter MY 2024 débute à partir de 40 985 € HT pour une version de base avec un moteur diesel de 114 ch, et à partir de 58 160 € HT pour la version électrique avec la petite batterie de 56 kWh et le moteur de 136 ch. Les commandes sont ouvertes depuis le 16 janvier 2024.

Lisez aussi  Restylage imminent de la Tesla Model Y façon Model 3 pour le SUV électrique