Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

L’Europe face à la pénurie de batteries pour voitures électriques


L’Europe a la capacité de produire environ 1,9 TWh de batteries par an, toutefois cela ne serait pas suffisant pour répondre aux besoins de production de véhicules électriques, qui atteignent les 2 TWh.

La rareté future du pétrole conventionnel et la recherche d’alternatives

Plus le temps passe et plus le pétrole conventionnel, rentable et indispensable au fonctionnement des transports mondiaux actuels, se fera rare. A moins d’aller chercher de nouveaux forages qui iraient alors à l’encontre du consensus qui veut que l’on arrête de puiser du pétrole supplémentaire, il faudra donc trouver une alternative à la mobilité personnelle. Pour les véhicules légers, les batteries sont pour l’instant la voie empruntée par une Europe qui pourrait toutefois manquer de piles à long terme. Et ce n’est pas la première fois que ce signal d’alerte fait surface concernant les capacités de production du Vieux Continent. D’autant plus que l’Europe ne fait qu’assembler des cellules, puisque les métaux viennent de Chine, d’Amérique du Sud, d’Australie ou d’Afrique.

Le recyclage des batteries de véhicules électriques, pas près d’être rentable ?

La France, 3e producteur

Le cabinet Roland Berger a fait un tour d’horizon des projets d’usines de batteries à venir en Europe élargie au Royaume-Uni. Mais si toutes les usines arrivent bien à terme dans le meilleur des mondes, l’Europe serait toujours en déficit de batterie : « avec une demande estimée à environ 2 TWh en 2023, l’Europe risque de connaître des difficultés d’approvisionnement sur le long terme. L’Allemagne se place en tête des producteurs de batteries avec 536 GWh attendus en 2023, produits principalement sur les sites de Tesla. Viennent ensuite la Hongrie (208 GWh), le Royaume-Uni (145 GWh), la France (122 GWh), et la Pologne (115 GWh) ». Bon nombre de ces usines ne seront pas opérationnelles avant 2025, voire 2030 pour Volkswagen en Allemagne. Et qui dit tension sur l’approvisionnement, dit hausse des coûts des matières premières et donc des véhicules pour les constructeurs qui n’auraient pas sécurisé durablement des stocks en signant des contrats.

Lisez aussi  L'usine européenne de Tesla stoppée, pénurie de pièces

La Chine en surcapacité

A comparer aux 4,8 TWh attendus en Chine d’ici 2025. Ce marché produit certes plus de véhicules électriques que l’Europe, mais beaucoup sont des petites voitures à batteries compactes. La Chine est donc en situation inverse de l’Europe : surcapacité de production de batteries, qui pourrait d’ailleurs amener quelques situations critiques pour les producteurs les moins gros. Et devinez où iront ces surplus ? Il n’est pas exclu qu’ils aillent sur des voitures vendues en Europe.

Accidents plus fréquents, batteries abîmées : ce que nous apprend la Chine sur les voitures électriques

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !