Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Les 10 citadines les plus attendues en 2024 : électriques ou thermiques, une sélection prometteuse !


Les célébrités de 2024 du segment B des voitures citadines sont les suivantes :

Les 10 modèles de berlines citadines polyvalentes très attendus en 2024

Ne croyez pas que les SUV auront le monopole du cœur des constructeurs automobiles en 2024. Les berlines citadines polyvalentes seront toujours à la fête en témoignent ses 10 modèles très attendus.

Citroën C3 / ë-C3 : l’électrique démocratique

Avec cette quatrième génération, la Citroën C3 passe enfin dans l’ère de la modernité. Cela ne se voit pas mais les trois premières moutures, le modèle a été lancé en 2002, reposent toutes sur la base technique PF1 datant de la Peugeot 206 lancée il y a un quart de siècle… en 1998. Cette nouvelle mouture inaugure même la STLA Smart qui lui permet d’être à la fois thermique et électrique.
C’est d’ailleurs la Citroën ë-C3 qui est mise à l’honneur avec deux versions à 23 300 € et 27 800 € dont les commandes sont ouvertes.


Nouvelle Citroën C3 2023 : look, moteurs, habitacle, la citadine Citroën change tout mais reste maligne !

Peugeot 208 facelift : reprendre la tête du classement

Sur les 11 premiers mois de l’année 2023, la Peugeot 208 est distancée par la Renaut Clio qui la devance d’une courte tête. 87 795 unités écoulées pour la citadine du losange contre 80 488 pour celle du lion. La première représente 5,5 % de part de marché quant la seconde en compte 5,1 %. Mais la Renault Clio V a une longueur d’avance, elle est déjà passée par la case restylage.
Si la Peugeot 208 a déjà montré son nouveau museau, ce dernier n’est pas encore disponible en concession. Les trois griffes lumineuses de part et d’autre de la calandre, l’interface multimédia revisitée et l’arrivée d’une version micro hybride devraient à coup sûr remettre la lionne en selle.


Nouvelle Peugeot e-208 : votre Peugeot préférée se refait une beauté, découvrez notre essai !

Alpine A290 : enfin, la fin de la monoculture de l’A110

Depuis sa renaissance en 2017, la marque Alpine ne peut compter que sur la berlinette A110. Le constructeur de Dieppe anime sa gamme à coup de nouvelles versions et de personnalisation mais cette stratégie ne peut être éternelle. En outre, pour ceux qui ont le besoin de voyager à plus qu’en duo, l’A110 montre vite ses limites.
L’A290 étroitement dérivée de la Renault 5 E-Tech lire ci-dessous permettra de cibler une nouvelle clientèle tout en abaissant le ticket d’entrée de la gamme. Sans oublier que le retour d’une bombinette tricolore forte de 220 ch ne peut que mettre du baume au cœur..

Lisez aussi  Payer recharge électrique en cryptomonnaie : maintenant faisable


Alpine A290 (2024) : le mix parfait entre une Mini GP JCW et une R5 Turbo 3E ?

Renault 5 : chronique d’un succès annoncé

Renault n’a pas ménagé ses efforts pour mettre sur les rails sa R5 électrique. En effet dès le 14 janvier 2021, elle était sous la forme de la R5 Prototype le bras armé de la Renaulution. Difficile de trouver plus fort symbole. Trois plus tard elle arrivera dans les concessions du losange. La marque qui n’a pu ou voulu, garder le secret sur la robe de l’auto de série, conserve encore officiellement une part de mystère sur son habitacle, mais pas pour nous.
Ambassadrice de la marque, la R5 sera cuisinée à toutes les sauces, chic variante Roland Garros, sportive déclinaison Esprit Alpine, elle couvrira un large spectre comme était capable le faire sa célèbre aïeule dans les années 1970 et 1980.


Vous ne voulez pas attendre de voir la nouvelle Renault 5 électrique de série ? La voici

R4 : avec un R comme rustique ?

Dans sa frénésie nostalgique, Renault ne s’arrêtera pas à la R5, l’ex régie enchainera fin 2024 en présentant sa R4 de série qui arrivera en concession en 2025. Le losange a déjà clairement posé les jalons de son futur petit SUV urbain électrique en forçant un peu le trait à l’aide du concept car 4ever Trophy présenté au Mondial de l’Auto à Paris en 2022.
Complément de la R5, la future 4L jouera également une tout autre partition à l’aide d’une déclinaison fourgonnette prenant cette fois la relève des Renault F4 d’antan. Et pour ne rien gâcher, les R5 et R4 seront de fabrication française. La première sortira des lignes de l’usine de Douai, le seconde de celle de Maubeuge deux sites industriels du Nord de la France.

Lisez aussi  Tesla Model 3 Performance de retour en 2024 !


Renault 4 (2025) et si c’était elle la vraie remplaçante de la Twingo ?

Dacia Spring : soigner sa fin de vie

Présentée en octobre 2020 puis commercialisée en mars 2021, la Dacia Spring a bientôt fini de manger son pain blanc. Il ne lui reste que quelques mois de répit avant l’arrivée d’une rivale des plus coriace, la Citroën ë-C3 dont nous vous parlions plus haut. La Roumaine fabriquée en Chine a enfin trouvé à qui parler.
Aussi pour ne pas rester les bras croisés, elle s’offrira au printemps une cure de jouvence sous la forme d’un restylage bien visible. De quoi tenir jusqu’à la relève qui en Europe devrait prendre la forme de la Renault Twingo électrique attendue en 2026.


Scoop Dacia Spring 2024 : premières images et tout ce qu’il faut savoir sur l’électrique discount relancée

Fiat Panda : elle a tout d’une grande

C’est acté se sera le 11 juillet 2024 que sera dévoilée la nouvelle génération de la Fiat Panda, le jour « J » des 125 ans de la marque italienne. Cette nouvelle Panda, d’ailleurs baptisée « New Panda » sera plus imposante que l’actuelle, la raison est simple elle partagera sa base technique STLA Smart avec la nouvelle Citroën C3.
Fini donc le gabarit voisin de 3,70 m pour passer à 4 mètres. Cette plateforme moderne lui permettra d’être à la fois thermique et électrique. Autre changement important, sa production n’aura plus lieu en Italie mais en Serbie.


Futures Fiat Panda et Renault 4 électriques : que va-t-il rester de ces petites citadines simples ?

Lancia Ypsilon : un sacré poids sur les épaules

En Italie, Lancia n’a pas disparu du paysage automobile, l’Ypsilon l’unique modèle de la gamme connait toujours un beau succès malgré ses années de présence au catalogue. En effet, elle date de 2011 et à déjà connu deux restylages en 2015 et 2021. La relève est prête, elle reprendra la base technique des cousines Peugeot 208 et Opel Corsa et comme elles sera proposée en thermique micro hybridées ainsi qu’en 100% électrique.
Chic et premium, la future Lancia Ypsilon tentera de trouver sa place aux côtés de la Mini qui a déjà franchi le pas du tout électrique.

Lisez aussi  Stellantis mise sur plus de voitures électriques d'ici 2024


Lancia Ypsilon (2024) : quand rester incognito tombe à l’eau

Suzuki Swift : en quête de premium

La marque japonaise peaufine génération après génération sa citadine star. Présentée au salon de Tokyo 2023 sous la forme d’un concept très très proche de la série, l’auto virilise les lignes de l’actuelle tout en montant en gamme. Son museau est plus agressif tandis que son profil a de faux airs d’Audi A1 de première génération. Plus moderne à bord, la nouvelle Swift conserve sous son capot le principe de la micro hybridation.
Elle n’a pas encore versé dans l’hybride standard comme sa rivale Toyota Yaris. En revanche, et c’est le marché intérieur qui l’exige, la Swift restera disponible en version 4×4 une rareté en Europe.

Mini : l’appel de la Chine et de l’électrique

Comme bon nombre de ses rivales, la Mini a musclé son style à coup de lignes un peu plus tranchées. A bord, l’écran tactile circulaire a tellement pris d’ampleur que sa circonférence est désormais presque aussi grande que celle du volant c’est dire. Mais les nouveautés ce sont la généralisation des versions électriques fortes de 184 ch pour la Cooper E et de 218 ch pour la Cooper SE et une fabrication en Chine. En attendant qu’en 2026, l’usine historique d’Oxford ne prenne le relais.
Les prix de la nouvelle Mini sont à l’avenant comptez un tarif de base de 34 000 € pour la Cooper E et de 38 000 € pour la Cooper SE.


Nouvelle Mini 3 portes : 100% électrique et “made in China”