Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Leapmotor produit des kits chez Stellantis : danger ?


Stellantis et Leapmotor ont établi un partenariat afin de fabriquer des véhicules chinois en Europe. Cette entente offre à Stellantis une opportunité de relancer sa présence en Chine. Les voitures Leapmotor pourraient être assemblées en Pologne, aux côtés des modèles Jeep Avenger et Fiat 600.




Réindustrialisation de l’Europe: Stellantis investit dans la marque chinoise Leapmotor

Réindustrialisation de l’Europe: Stellantis investit dans la marque chinoise Leapmotor

Un investissement surprenant

Carlos Tavares, PDG de Stellantis, a surpris les observateurs, investisseurs et actionnaires en annonçant un investissement massif dans la marque chinoise Leapmotor. Cette décision contradictoire à sa précédente déclaration selon laquelle les Chinois étaient « totalement opposés à la dynamique de réindustrialisation de l’Europe » met en lumière les complexités du marché automobile mondial.

L’ouverture au marché chinois

Cet investissement de 1,5 milliard d’euros et la prise de 21% au capital de Leapmotor pourraient permettre à Stellantis de retourner sur le marché chinois, le plus grand marché automobile du monde. Cela offre également une opportunité d’importer en Europe des petites voitures électriques abordables, un segment qui n’est pas encore exploré par Stellantis.

Concurrence interne et incertitudes

Actuellement, la Leapmotor T03 est vendue en petite quantité en France, au prix de 25 000 €. Pour rivaliser avec des modèles tels que la Renault 5, la Citroën e-C3 et la future Volkswagen ID.2, Stellantis envisage d’importer les Leapmotor en kit pour l’assemblage final en Pologne, dans une usine déjà en activité pour la production de Fiat 600, Jeep Avenger et Fiat 500. La réduction du temps d’assemblage pourrait permettre une baisse de prix, mais l’obtention du bonus pour les véhicules électriques reste incertaine.

Lisez aussi  Renault Duster E-Tech Full Hybrid: tout sur le Duster turc

Une opportunité pour la Fiat 500 thermique ?

Initialement, la production des Leapmotor devait avoir lieu en Italie chez Fiat. Cependant, Reuters rapporte que cette production sera finalement déplacée en Pologne, libérant ainsi de l’espace en Italie pour une éventuelle nouvelle version de la Fiat 500 thermique. Les rumeurs indiquent que Fiat envisage de proposer une alternative à moteur essence pour la 500 actuelle, car les ventes de la version électrique sont insuffisantes. Cette reconfiguration des sites de production pose des interrogations sur la vision à long terme de Stellantis en Europe.

Conclusion

L’investissement de Stellantis dans la marque chinoise Leapmotor marque un tournant surprenant dans sa stratégie et ouvre la porte à une collaboration avec le marché chinois. Cette décision offre également la possibilité d’introduire en Europe des véhicules électriques abordables. Cependant, certaines incertitudes réglementaires ainsi que les ajustements nécessaires dans les sites de production soulèvent des questions quant à l’avenir de Stellantis en Europe.