Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Hyundai Kona électrique 65 kWh : un SUV autonome de premier choix


Le Hyundai Kona a subi d’importants changements esthétiques, mais son essence reste inchangée. Sa performance exceptionnelle est démontrée par nos mesures indépendantes.

Le nouveau Kona, plus long et plus original

Pour la première génération de son SUV urbain, le Kona, Hyundai avait opté pour un design plutôt sûr. Ce choix s’est avéré être le bon car le public a rapidement adhéré à ce modèle, compte tenu également de la variété et de la pertinence de sa gamme de moteurs pour répondre à toutes les attentes. Cependant, la deuxième génération du Kona semble prendre un autre tournant. Plus long de 14 centimètres et doté d’un design nettement plus original, ce nouveau modèle a également abandonné la motorisation hybride rechargeable. Malgré tous ces changements, une caractéristique persiste : l’efficacité. C’est ce que nous avons vérifié en testant la version électrique du Kona sur notre base de Montlhéry. Plus précisément, nous avons testé la version 65 kWh, qui offre la plus grande capacité de batterie, la version d’entrée de gamme se limitant quant à elle à 48 kWh.

Des caractéristiques techniques conservées

Il convient de préciser d’emblée que la version la plus puissante du Kona n’a que peu évolué d’un point de vue technique. Si ce n’est une légère augmentation de la capacité de la batterie – l’ancien Kona affichait 64 kWh -, le reste de la chaîne de traction reste presque identique.

Plus long mais pas beaucoup plus lourd et tout aussi efficace

Malgré sa longueur accrue de 14 centimètres, le nouveau Kona ne pèse qu’une vingtaine de kilos de plus que l’ancien modèle. La prise de poids reste donc contenue malgré une augmentation de la taille, ce qui contribue également aux bons résultats obtenus. Sur notre cycle urbain, nous avons parcouru 456 km avant que la batterie ne soit déchargée. Sur route, le Kona permet de parcourir plus de 350 km avant de devoir recharger, tandis que sur autoroute, la distance parcourue avant la recherche d’un point de recharge est de 250 km. Ces chiffres sont presque identiques à ceux de l’ancienne génération. Les performances, malgré quelques chevaux supplémentaires en faveur du nouveau modèle, restent également les mêmes. Dans tous les cas, nous conservons d’excellentes accélérations et reprises pour une insertion aisée dans la circulation.

Lisez aussi  Essai Range Rover Evoque P300e 2024 : performance hybride rechargeable du petit Range Rover mis à l'épreuve.

Une autonomie comparable mais un design différent

Le nouveau Kona se distingue clairement de son prédécesseur, y compris à l’intérieur de l’habitacle. On peut être déçu que le nouveau Kona n’offre pas une meilleure autonomie. Cependant, sur le segment des SUV urbains, il n’a toujours pas de concurrent en termes d’autonomie et affiche l’un des meilleurs rapports prix/autonomie du marché avec la batterie de 64 kWh.

Autonomies comparées :

Nouveau Kona 65 kWh :

  • Autonomie en ville : 456 km
  • Autonomie sur route : 366 km
  • Autonomie sur autoroute : 272 km

Ancien Kona 64 kWh :

  • Autonomie en ville : 467 km
  • Autonomie sur route : 380 km
  • Autonomie sur autoroute : 265 km

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !