Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Essai du Honda CR-V hybride complet : le choix distinctif pour se démarquer


Le CR-V, qui était presque oublié, fait son retour avec une empreinte carbone plus vertueuse. Cependant, malgré son augmentation de taille et ses améliorations, le grand SUV Honda voit également une augmentation de son prix.

Le Honda CR-V, une voiture mondiale

Une sobriété améliorée grâce à une nouvelle technologie

Un SUV plus dynamique et adapté au réseau routier français

Un design discret et un intérieur spacieux et bien équipé

Le Honda CR-V, une voiture mondiale

Malgré la mondialisation, les particularismes locaux sont toujours présents. Le Honda CR-V, bien que classé à la 235e place des ventes en France avec seulement 145 immatriculations sur 8 mois en 2023, est pourtant la voiture la plus diffusée de la marque à l’échelle mondiale. En effet, l’an dernier, ce SUV nippon était la 4e voiture la plus vendue au monde. Cette 6e génération du CR-V est d’une importance capitale pour le constructeur, car elle est mieux adaptée au marché français que son prédécesseur. En effet, elle affiche une réduction des émissions de CO2, ce qui entraîne une diminution du malus écologique. Avec seulement 134 g/km de CO2 en version hybride à 2 roues motrices, le nouveau CR-V est soumis à un malus de 280 € au lieu de 1 629 € selon le barème 2023.

Une sobriété améliorée grâce à une nouvelle technologie

Les ingénieurs de Honda ont amélioré la technologie du CR-V pour réduire sa consommation de carburant. Tout d’abord, le moteur 2 litres à cycle Atkinson a été optimisé pour obtenir un couple supérieur. De plus, une seconde vitesse a été ajoutée pour que le moteur à 4 cylindres entraîne le CR-V directement plus fréquemment, ce qui permet une meilleure efficacité énergétique, notamment en ville et sur route. Cette nouvelle technologie se traduit par une conduite agréable et fluide, avec des transitions imperceptibles entre les différentes sources d’énergie. Contrairement à certains modèles concurrents, le CR-V ne donne pas l’impression de « mouliner dans le vide » lorsqu’on appuie sur l’accélérateur.

Un SUV plus dynamique et adapté au réseau routier français

Le nouveau CR-V offre une conduite plus dynamique que son prédécesseur. Il est plus agile et mieux contrôlé dans les virages, ce qui est particulièrement appréciable sur les routes françaises. Cependant, il y a encore une marge de progression en ce qui concerne l’isolation des bruits d’air et de roulement. De plus, les amortisseurs du CR-V ne nous ont pas totalement convaincus. Malgré cela, le SUV Honda reste performant sur les lignes droites, où il excelle toujours. Cependant, l’amortissement piloté actif, disponible uniquement sur la version hybride rechargeable, offre un meilleur confort de conduite.

Un design discret et un intérieur spacieux et bien équipé

Dans la lignée des autres modèles Honda, cette 6e génération du CR-V propose un design discret qui masque l’agrandissement de sa taille. Le CR-V mesure maintenant 4,71 m de long, soit une augmentation de 10,6 cm par rapport à la génération précédente, ce qui lui permet de se distancer du récent ZR-V (4,57 m). L’empattement a également été agrandi de 4 cm, ce qui se traduit par plus d’espace pour les passagers arrière et une plus grande amplitude de coulissement de la banquette. Les dossiers arrière offrent également plus de réglages d’inclinaison. Cependant, la place centrale à l’arrière reste inconfortable, comme c’est souvent le cas dans les voitures avec un accoudoir central. En ce qui concerne le coffre, le CR-V affiche désormais un volume généreux de 596 dm3, soit plus que le Peugeot 3008 qui propose 520 dm3. En termes d’équipement, Honda propose deux finitions (Executive et Advance) qui sont très bien équipées de série, avec notamment 11 airbags. Cependant, ces équipements ne justifient pas l’augmentation des prix, car le CR-V e:HEV est désormais proposé à partir de 54 980 €, soit une hausse significative par rapport à son prédécesseur (42 970 €). Cela place le CR-V hybride au même prix que des hybrides rechargeables plus puissantes capables de rouler en tout électrique, telles que le Toyota RAV4 (306 ch, à partir de 52 950 €) ou le BMW X1 xDrive25e (245 ch, à partir de 54 800 €).

Lisez aussi  Renault-Nissan-Mitsubishi: les futures "wattures" de l'alliance