Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Dacia Spring restylée : moins chère en Allemagne, raison expliquée !


Dacia adapte sa politique tarifaire et la composition de sa gamme en fonction des pays européens. Les prix sont cassés en Allemagne tandis que l’Italie mise sur la diversité.

Dacia Spring restylée : Ouverture des commandes en France


Sur le marché français, la Dacia Spring restylée vient d’ouvrir ses commandes. Elle débutera au prix de 18 900 € et arrivera en concession en septembre prochain. Un joli tour de force puisque malgré l’arrivée d’une nouvelle planche de bord ainsi que d’un système multimédia revu, sans parler d’un look entièrement nouveau, la citadine électrique trouve le moyen d’être moins chère qu’avant… Même si elle ne bénéficie plus du bonus CO2 du fait d’une production chinoise inchangée.

Pour arriver à ses fins, la marque roumaine du Groupe Renault a réduit la voilure, laissant de côté la version animée par la machine électrique de 45 ch tout en limitant son offre à deux niveaux de finition : Expression et Extreme. Ce dernier étant facturé 19 900 €. Dacia indique une autonomie de 220 km selon le protocole WLTP et 300 km pour un usage strictement urbain. Le rapport prix/autonomie/usage reste donc cohérent pour cette Spring renouvelée, même si ses prestations routières la placeront sans doute à bonne distance d’une Citroën ë-C3 qui est désormais sa plus grande rivale car dotée, elle, du bonus CO2.

Une approche tarifaire différente en Allemagne


Néanmoins, Dacia n’applique pas la même politique tarifaire sur tout le continent. De l’autre côté du Rhin, par exemple, la stratégie semble différente. D’une part, la motorisation de 45 ch reste de mise et d’autre part, la finition de base, Essential, est toujours au programme, mais uniquement avec ce petit moteur, histoire de pouvoir proposer un prix d’appel sous la barre des 17 000 €. Ainsi, sur le marché Allemand, la Dacia Spring restylée de 45 ch est facturée 16 900 € en finition Essential et réclame 17 900 € en finition Expression. Tandis que pour les versions de 65 ch, les prix allemands sont strictement identiques à ceux pratiqué en France. Cette décision n’est évidemment pas anodine et probablement liée au fait que l’Allemagne ne subventionne plus les achats de voitures électriques. Il est donc essentiel pour les constructeurs de serrer au maximum les prix, d’où la volonté de Dacia de laisser au catalogue le petit moteur et la version la moins équipée.

Lisez aussi  Voitures électriques : nouveau malus dès 2025 ?

Dacia Spring Business et Dacia Spring Cargo en Italie


En Italie, la politique tarifaire comme l’agencement de la gamme Dacia Spring sont encore différentes. La Spring restylée laisse le choix entre les motorisations de 45 et 65 ch mais propose également des versions pour les professionnels. La Dacia Spring Cargo qui est dépourvue de banquette arrière et la Dacia Spring Business. Ces deux variantes sont plus chères car elles livrent en série les radars de stationnement avant, la charge rapide sur la version de 65 ch, un câble mode 2 pour la recharge à domicile (10 A) d’une longueur de 5 mètres et l’écran tactile de 10 pouces de diagonale Media NAV incluant le GPS et la caméra de recul. Mais contrairement à l’Allemagne, la Dacia Spring 45 ch Essential n’est pas au programme en Italie.

Dacia Spring : une électrique pas au niveau mais qui a l’air de vous plaire !