Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Car électrique et crash-test : quels dégâts ?


Les voitures électriques posent un défi complexe en cas de choc en raison de leur poids plus élevé et de la sensibilité aux chocs et à la chaleur de leur batterie. Les ingénieurs de Mercedes expliquent.

La sécurité des voitures électriques : un défi à relever

Dans cet immense bâtiment dépourvu de tout mur ou poteau, une sirène stridente retentit. Les caméras vont filmer à 1 000 images/seconde le crash-test entre un Mercedes EQA et un EQS SUV. Mais avant de juger du résultat, revenons sur les spécificités des électriques en cas d’accident.

Protection contre les chocs et batteries électriques

Pour éviter les risques liés à la quantité de puissance électrique contenue dans la batterie, des capteurs commandent la déconnexion immédiate de la batterie en cas de choc important. De plus, les constructeurs conçoivent un boîtier résistant et le positionnent en partie centrale de la voiture pour le protéger des déformations et des chocs latéraux.

Le poids des voitures électriques

Les voitures électriques sont plus lourdes que les modèles thermiques en raison de la présence d’une batterie. Une batterie de 50 kWh peut peser environ 350 kg, tandis qu’une batterie de 100 kWh peut peser plus de 700 kg. Ce poids supplémentaire nécessite un redimensionnement des trains roulants, des pneus et des freins pour absorber davantage d’énergie lors d’un choc.

Les défis de la structure

La structure des voitures électriques doit être renforcée pour absorber l’énergie lors d’un choc. La batterie, plus lourde qu’un moteur thermique, continue de pousser vers l’avant lors d’un choc frontal, ce qui nécessite des renforts de structure plus gros et plus imposants que sur une voiture thermique. Des technologies de batteries moins lourdes faciliteraient considérablement la conception de ces structures.

Lisez aussi  Volkswagen T-Roc 2025 : premières images de la seconde génération dans les Alpes

Lors des crash-tests physiques, les 120 mannequins représentant hommes, femmes et enfants vérifient la sécurité des véhicules. Les modèles EQA et EQS SUV participe à l’un des 900 chocs opérés chaque année par Mercedes pour garantir la sécurité.

En conclusion, les crash-tests confirment que les voitures électriques offrent le même niveau de protection que les modèles thermiques. Cependant, cela nécessite des structures d’absorption plus lourdes et complexes.