Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Accord majeur obtenu par Stellantis en Europe


Stellantis devrait envisager l’approvisionnement en batteries chinoises malgré son intention de produire ses propres batteries en Europe.

Stellantis signe un accord avec CATL pour l’approvisionnement de batteries LFP en Europe

Stellantis, tout comme de nombreux autres groupes européens, ne peut se permettre de se fier uniquement à la production locale de batteries pour ses véhicules électriques. La co-entreprise ACC (Automotive Cells Company), située dans le Nord de la France, devait initialement produire environ 40 GWh de batteries par an d’ici 2030. Cependant, en attendant que cette usine soit opérationnelle, des alternatives doivent être envisagées. Ainsi, Stellantis a récemment conclu un protocole d’accord avec CATL, le géant chinois de la production de batteries.

Dans un communiqué, il est précisé que cet accord concerne l’approvisionnement en cellules et modules de batteries LFP (lithium fer phosphate) en Europe. Ces batteries seront destinées aux modèles du segment B et C chez Stellantis. Carlos Tavares, PDG de Stellantis, a déclaré que cet accord vise à « proposer une technologie de batterie innovante et accessible à tous nos clients ». Bien que la chimie LFP en elle-même ne soit pas innovante, CATL apporte son expertise dans divers domaines. En fait, le producteur chinois de batteries et Stellantis envisagent même de former une co-entreprise à parts égales pour l’Europe. Il convient de noter que CATL a récemment ouvert sa première usine en Europe, en Allemagne.

Une batterie LFP offrant une récupération de 400 km en 10 minutes

Il est important de souligner que cette collaboration vise à fournir des batteries LFP pour le marché européen uniquement. CATL, en tant que leader mondial de la production de batteries, a annoncé le développement d’une nouvelle batterie LFP offrant une récupération de 400 km en seulement 10 minutes. Cette avancée technologique promet d’améliorer considérablement l’expérience de recharge des véhicules électriques.

Lisez aussi  Rétromobile 2024 : Renault 5 électrique flamboyante !

Une solution pour assurer l’autonomie des véhicules électriques

La question de l’autonomie est un enjeu majeur dans l’adoption massive des véhicules électriques. Grâce à cet accord avec CATL, Stellantis vise à proposer des véhicules électriques avec une autonomie optimale. Les batteries LFP offriront une solution efficace pour répondre aux besoins des conducteurs, avec une recharge rapide et une autonomie plus élevée.

Une collaboration prometteuse pour l’industrie automobile européenne

La collaboration entre Stellantis et CATL représente une étape importante pour l’industrie automobile européenne dans sa transition vers l’électrification. En s’associant avec un leader mondial de la production de batteries, Stellantis renforce sa position sur le marché des véhicules électriques. La création éventuelle d’une co-entreprise à 50/50 permettra aux deux entreprises de tirer parti de leurs compétences respectives et de développer des solutions innovantes pour les véhicules électriques en Europe.