Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Voitures chinoises : assurer devient complexe ou impossible ?


En Angleterre, l’assurance de certaines voitures chinoises serait particulièrement complexe. Cela est dû à un service après-vente qui n’est pas toujours efficace, voire inexistant.

Les véhicules électriques chinois sont-ils inassurables ?

Il est bien connu que certaines voitures électriques sont plus chères à assurer que leurs équivalents thermiques. Cela est dû aux coûts élevés des réparations, notamment de la carrosserie, ainsi qu’aux pièces détachées qui sont également onéreuses. Tesla en est un exemple, mais il est possible que d’autres marques en France soient également concernées. Cependant, nos confrères d’Autoexpress ont révélé que cela pourrait être encore pire pour les voitures électriques chinoises, au point que certains modèles soient presque « inassurables » en raison de leur coût excessif.

Impossible ou trop cher

Il est relativement « facile » de concevoir et produire des voitures pour de grandes entreprises bénéficiant de fonds d’investissement considérables. Cependant, être présent sur le terrain, avec une couverture suffisante et une logistique de suivi après-vente efficace, est tout autre chose. Devenir un constructeur automobile à part entière ne s’improvise pas du jour au lendemain. La communication, le marketing et les nouvelles technologies ne sont pas suffisants. Les clients de la BYD Seal commencent à en être conscients en Angleterre, où certaines voitures chinoises sont impossibles à assurer, ou du moins trop chères.

Un problème de pièces détachées

La raison de cette situation est le manque de disponibilité des pièces détachées en cas d’accident, ce qui conduit parfois les assureurs à déclarer le véhicule irréparable. De même, la Ora 03 de Great Wall Motors est également citée par nos confrères. Espérons évidemment que la situation s’améliorera au fil du temps, à mesure que les constructeurs chinois s’implanteront et développeront leur réseau de distribution. Nous avons contacté le néo-assureur français Leocare pour recueillir son avis sur le sujet. Voici sa réponse :

Lisez aussi  Rouler en électrique sur autoroute : coût supérieur à essence et diesel

« Ce qui pose problème avec les constructeurs chinois lorsqu’ils entrent sur le marché européen, c’est la différence de processus dans le domaine de l’assurance et des réparations. Ils ne mettent pas en place de départements permettant de fournir des pièces détachées et de faciliter les réparations. Il en a été de même avec Tesla : peu de garages sont agréés pour effectuer des réparations sur les véhicules de cette marque américaine. Par conséquent, les coûts des réparations sont plus élevés, car le recours à une main-d’œuvre spécialisée et les réparations peuvent prendre plus de temps que pour un véhicule thermique. Cependant, il est également important de noter qu’en France, nous n’en sommes pas encore au stade de l’hésitation à assurer un véhicule électrique pour ces raisons. En effet, le prix de l’assurance automobile dépend de nombreux critères tels que le profil du conducteur, le type de couverture souhaité, le lieu de stationnement, ainsi que le type, la marque, le modèle, l’âge et la valeur du véhicule. »

Comparez les véritables autonomies des meilleures voitures électriques en fonction de notre cycle de mesure normalisé. Capacité de la batterie, consommation, autonomie, nous vous disons tout !