Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Stellantis adopte l’échange de batterie pour une recharge rapide


Stellantis a annoncé un partenariat visant à mettre en place des stations d’échange de batteries en Europe. Pour l’instant, cette initiative concerne uniquement la flotte d’autopartage de Free2Move.

Renault pionnier de l’échange de batterie pour les véhicules électriques

En 2009, Renault a été l’un des premiers constructeurs au monde à tester l’échange de batterie pour les véhicules électriques. En association avec la société Better Place, Renault a lancé ce projet en Israël. Malheureusement, cela n’a pas duré longtemps, mais cela a ouvert la voie à de nouvelles idées. Par la suite, ce sont les Chinois qui ont adopté cette technologie, avec la société Nio qui étend son réseau en Europe. Et aujourd’hui, Stellantis annonce un partenariat avec Ample pour permettre aux véhicules électriques de Stellantis de pouvoir retirer et échanger facilement leur batterie en quelques minutes.

Un partenariat pour l’autopartage

C’est la flotte d’autopartage Free2Move qui bénéficiera en premier lieu de cette technologie. En 2024, une centaine de Fiat 500e équipées de ces batteries pourront être échangées dans les stations du groupe à Madrid. Cela permettra une rotation beaucoup plus rapide et un temps de « charge » équivalent à celui d’un plein d’essence, ce qui est particulièrement pertinent dans le cadre de l’autopartage. Cependant, pour les automobilistes, cela signifie qu’ils ne posséderont plus leur propre batterie.

Une technologie adaptable à tous les modèles électriques de Stellantis

Ample précise que ses batteries modulaires sont conçues pour remplacer la batterie d’origine de n’importe quel véhicule électrique, ce qui signifie que Stellantis pourra intégrer cette technologie sans avoir à modifier ses plateformes de véhicules. En théorie, cela signifie donc que l’échange de batterie pourra être réalisé sur n’importe quelle voiture électrique chez Peugeot, Citroën, Fiat, Opel et autres marques du groupe Stellantis.

Lisez aussi  La bataille des voitures électriques : des chiffres inquiétants

En conclusion, cette collaboration entre Stellantis et Ample ouvre la voie à une nouvelle approche de la recharge pour les véhicules électriques, avec la possibilité d’échanger les batteries plutôt que de les recharger. Cela pourrait faciliter l’utilisation des véhicules électriques dans le cadre de l’autopartage et offrir une solution pratique pour les conducteurs qui souhaitent éviter les longs temps de charge.