Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Retour de la Twingo originelle en électrique chez Renault : pourquoi et comment?


Il y a trois ans, Renault avait présenté la R5 E-Tech comme sa future voiture électrique abordable, cependant, il se pourrait que son prix ne soit pas aussi bon marché que prévu. Afin de la remplacer dans ce rôle, le constructeur français vient d’annoncer le retour de la Twingo originelle. Cette annonce est une surprise, mais elle a été préparée rapidement et soigneusement.

Le retour de la Twingo « 1 » en version électrique


Dans l’industrie automobile, les développements sont coûteux et prennent beaucoup de temps. Cependant, Luca De Meo a surpris tout le monde en annonçant le retour de la Twingo « 1 » en version tout électrique pour 2026. Cette décision semble être arrivée récemment et n’était pas prévue à l’origine.

La stratégie initiale remise en question


Au début de l’année 2021, Luca De Meo dévoile son plan produit appelé « Renaulution » qui comprend de nouveaux modèles électriques à court et moyen terme. La stratégie initiale prévoyait que les actuelles Twingo et Zoé durent jusqu’en 2024, en attendant l’arrivée de la nouvelle Renault 5 E-Tech. Cependant, en trois ans, les choses ont changé et ce nouveau modèle de Twingo s’est avéré indispensable.

Le coût des matières premières rend la Renault 5 E-Tech à 20 000 € impossible


Le coût des matières premières, notamment les métaux utilisés pour fabriquer les batteries, ne cesse d’augmenter. Le prix de fabrication d’une batterie a presque doublé en passant de 100$/kWh à environ 200$/kWh. La batterie représente déjà 40% du coût de la voiture. De plus, certains choix techniques, comme l’adoption d’un train arrière multi-bras, amélioreraient les performances routières mais augmenteraient les coûts. Il est donc prévu que la Renault 5 E-Tech soit vendue à partir de 25 000 € avant les aides de l’État.

Lisez aussi  La Chine met-elle fin à l'Europe en voitures électriques ?

Concurrence et nécessité de proposer une alternative abordable


La concurrence s’intensifie avec, par exemple, la ë-C3 de Citroën et les constructeurs chinois. Pour tenir sa promesse de vendre 1 million de voitures électriques par an à partir de 2031, Renault se doit de proposer une alternative abordable. C’est pourquoi la future Twingo, qui sera fabriquée en Europe, partagera de nombreux éléments techniques avec la Renault 5 E-Tech. La plate-forme CMF-B/EV déjà utilisée par la Clio et la Dacia Sandero sera également utilisée pour la Twingo. Cette décision permettra de réduire les coûts de production. La Twingo bénéficiera également d’une batterie moins chère à produire.

La Twingo restomod : un symbole fort


La Twingo revisitée n’est pas simplement un coup de design, c’est également un symbole fort. Luca De Meo voit dans le rétro-design une corde sensible à faire vibrer pour inciter les consommateurs à passer à l’électrique. De plus, cette annonce marque le début d’Ampère, la branche électrique indépendante de Renault. La Twingo restomod prouve la capacité du constructeur à réagir et à s’adapter à un contexte économique et industriel changeant. Il reste à voir quelle ancienne gloire du Losange va renaitre de ses cendres dans le futur.