Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Renault : voiture électrique à prix démocratique, moins cher qu’un abonnement Internet


Suite à Citroën, Renault a rapidement lancé son programme de leasing social pour tous ses modèles de véhicules électriques. La Twingo E-Tech, qui prendra bientôt sa retraite, peut désormais être achetée à un prix défiant toute concurrence.

Le contrat « Mon leasing électrique » : Une réaction des constructeurs français

Le contrat « Mon leasing électrique » a suscité une réaction des constructeurs français. En effet, Renault et Stellantis ont immédiatement lancé leurs offres respectives sur des véhicules électriques à faible loyer dès l’officialisation de la liste des véhicules éligibles par le ministère des Finances. Citroën a notamment lancé une offre accessible avec la e-C3 à 54 €/mois, tandis que Renault propose une Twingo à un prix similaire dans le cadre du leasing social.

Les offres de Renault

Pour le moment, Renault ne communique pas encore sur les prix du Kangoo E-Tech qui pourrait être éligible à ce dispositif. Cependant, deux modèles sont proposés par Renault : la Twingo E-Tech et la Mégane E-Tech. La Twingo est disponible à partir de 40 €/mois, incluant l’entretien, l’assistance 24/24 et la garantie. La Mégane, quant à elle, est plus coûteuse avec un loyer de 150 €/mois pour la version EV40 Equilibre, l’entrée de gamme de la compacte française.

Le match entre la Citroën e-C3 et la Renault Twingo E-Tech

Il est prévu un match intéressant entre la Citroën e-C3 et la Renault Twingo E-Tech, qui seront toutes deux accessibles à des tarifs imbattables en location. La liste des modèles éligibles au leasing social étant déjà connue, il ne devrait pas y avoir de surprises dans les prochaines semaines. Les e-C3 et Twingo figurent parmi les modèles les moins chers de cette liste.

Lisez aussi  Mitsubishi Colt versus Renault Clio : La nouvelle est-elle différente ? Verdict au volant

Le calcul complexe du montant de l’aide de l’Etat

L’aide de l’Etat pour le leasing social est une aide maximale de 13 000 €, soumise à un calcul complexe. Cette aide sera le plus petit montant entre 13 000 € auquel on retranche le bonus qui vous est dû, ou la somme de 8000 € (A) et des 16 % du coût d’achat ou de location TTC du véhicule (B), moins le montant du bonus (C). Le bonus est plafonné à 5000 € pour les particuliers et 3000 € pour les entreprises. Le résultat le plus petit entre A+B-C ou 13 000 € – votre bonus sera pris en compte dans l’aide de l’Etat.

Le leasing social pour les véhicules d’occasion

Il est à noter que l’Etat soutiendra également le leasing social pour les véhicules d’occasion. En effet, le texte précise que pour les véhicules ayant déjà été immatriculés en France ou à l’étranger, l’aide prévue peut aller jusqu’à 5000 €, dans la limite de 16 % du coût d’achat au comptant du véhicule loué toutes taxes comprises, augmenté éventuellement du coût de la batterie si celle-ci est en location.

Il reste maintenant à connaître le coût total de ce dispositif pour l’Etat, qui devrait communiquer le nombre de dossiers de leasing social validés l’année prochaine.