Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Renault Scénic, voiture de l’Année et modèle phare du losange, obtient un second sacre.


Le titre de Voiture Européenne de l’Année est remporté par le Renault Scénic, un SUV entièrement électrique, en 2024. En 1997, le Renault Mégane Scénic, qui était à l’époque un monospace compact fonctionnant à l’essence, était également en tête du marché. Une reconversion réussie !

Renaud Scénic sacré Voiture Européenne de l’année


Depuis le salon de Genève 2024 qui vient tout juste d’ouvrir ses portes à la presse puis qui accueillera le public à partir de mercredi 28 février jusqu’au dimanche 3 mars, le Renault Scénic, qui est désormais un SUV 100% électrique, vient d’être sacré Voiture Européenne de l’année. Le Renault Scénic devance la nouvelle BMW Série 5 et le Peugeot 3008 qui malheureusement pour lui ne récolte que la médaille de bronze.
Pour le modèle familial du losange qui vient de faire sa mutation, c’est une excellente nouvelle et un encouragement pour sa carrière commerciale. Pourtant, ce n’est pas la première fois que le Scénic monte sur la plus haute marche du podium.

Une victoire déjà remportée en 1997


Le Renault Mégane Scénic fut lui aussi sacré… en 1997. Souvenez-vous, aux origines du modèle, lorsque prudent avec ce petit frère de l’Espace qui alors défrichait un nouveau marché, le constructeur le nommait encore Renault Mégane Scénic, le monospace compact triomphait déjà en 1997. Il rassemblait derrière lui 405 voies devant la citadine Ford Ka et la Volkswagen Passat de cinquième génération, les deux dauphines allemandes du Scénic totalisant respectivement 293 et 248 voies. Décidemment, cette double victoire d’un même modèle, à plusieurs générations d’intervalle, lors de l’élection de la Voiture Européenne de l’année est une spécialité de Renault.

Lisez aussi  Peugeot 5008 : Nouveau Moteur Hybride 136 ch - Est-il Économique ? On a vérifié

Coup double aussi pour la Clio


En effet, sa citadine star, Renault Clio a reçu ce titre prestigieux pour sa première mouture, en 1991, puis son troisième opus fut, à son tour, sacré en 2006. D’autres constructeurs ont aussi décroché des doubles victoires, la berline compacte Volkswagen Golf a gagné en 1992, puis en 2013 avec les troisième et septième générations. Mais du côté de chez Peugeot, la victoire, en 2002, de la 307 puis, en 2014, de son héritière, la 308 de seconde génération ne peut être comptabilisée de la sorte. Dommage.