Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

McDonald’s France installe 2000 bornes rapides : paiement par carte disponible !


En France, McDonald’s s’est associé à une filiale d’EDF pour installer 2000 bornes de recharge sur ses parkings. Les utilisateurs auront la possibilité de payer par carte bancaire. Le tarif de facturation sera de 0,35 € par kWh, mais il sera réduit à 0,30 € pendant les heures de midi.

La couverture des bornes de recharge en France

Et si nous finissions par trouver des bornes de recharge rapide partout dans les années à venir ? Un futur idéal pour les électromobilistes en quête de points de charge pour « picorer » quelques kWh facilement et avec des pertes moindres. Mais nous n’y sommes pas encore : la diagonale du vide existe aussi pour les bornes de recharge, dans un pays comme la France qui est pourtant à la pointe en Europe en matière de maillage du territoire.

Ne pleurons toutefois pas sur notre sort : il suffit d’aller voir un peu plus à l’Est de l’Europe pour se rendre compte de la chance que l’on peut avoir au sein de nos frontières… quand les bornes fonctionnent et ne sont pas hors service, ou indisponibles.

L’amélioration de la couverture

Si la couverture du territoire est déjà correcte, elle devrait encore s’améliorer avec la création de nouveaux réseaux de bornes rapides. Nous pensons par exemple à ce que prévoit de faire Mercedes qui en train de développer son propre réseau. Et puis, il y a cette annonce d’Izivia Fast, la filiale d’EDF : mettre des bornes rapides là où il y a souvent du passage, dans des zones stratégiques.

2000 bornes rapides avec McDonald’s

Izivia Fast et McDonald’s se sont associés pour le déploiement de 2000 bornes rapides sur 700 parkings de la franchise américaine. Un réseau important qui comportera uniquement des bornes rapides de 150 kW. Une puissance suffisante pour récupérer jusqu’à 80 % d’autonomie en 20 minutes selon la capacité de la batterie et les modèles. Il faudra aussi que les véhicules puissent accepter une telle puissance, puisque certains ne peuvent pas dépasser les 100 kW de puissance de charge. Le tarif serait quant à lui de 0,35 €/kWh et même 0,30 € entre 12h et 15h, soit un des plus attractifs de France pour les bornes rapides. Il pourrait y avoir soudainement du monde sur les parkings McDonald’s !

Lisez aussi  Essai du Volvo EX30 : un petit SUV électrique abordable.

L’accessibilité des bornes

Izivia rappelle (selon les chiffres de l’Avere) que seulement 8 % des 111 000 points de charge en France sont de puissance supérieure ou égale à 150 kW. C’est peu, d’autant plus qu’avec les nouvelles chimies de batterie (LFP), les fortes puissances sont mieux acceptées par les batteries qui se dégradent moins.

Surtout, Izivia a pensé à l’accessibilité, les bornes étant très orientées « client » : il est en effet possible de payer sa charge soit par l’application Izivia, soit par le scan d’un code QR ou encore… simplement par carte bancaire. Les badges d’autres opérateurs fonctionnent aussi, mais il faut saluer la possibilité de régler par carte, une méthode de paiement encore minoritaire en France mais qui tend à se développer. Cela facilitera grandement la vie des automobilistes qui n’auront plus à utiliser un Pass ou une carte agrégeant les accès aux bornes.

Conclusion

En conclusion, même si la France peut paraître en retard sur le déploiement des bornes de recharge pour véhicule électrique, des initiatives telles que celle d’Izivia Fast et des partenariats avec des grandes enseignes comme McDonald’s montrent une volonté d’amélioration et de couverture plus large du territoire. Le futur idéal avec des bornes de recharge rapide partout est peut-être plus proche qu’on ne le pense.