Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Le Renault Master dévoile ses couleurs depuis l’ombre.


Une ligne plus aérodynamique et plus efficiente caractérise la nouvelle génération qui prendra la place de celle actuelle, âgée de 14 ans. Cette dernière bénéficiera également d’une large gamme de motorisations incluant les modèles thermiques, électriques et à hydrogène.





Révélation de la nouvelle génération du Renault Master

Révélation de la nouvelle génération du Renault Master

Une silhouette dans l’ombre

C’est de cette manière que Renault vient d’annoncer la nouvelle génération du Master, dont la présentation officielle est prévue à l’occasion du Salon Solutrans qui se déroulera à Lyon à la fin de mois de novembre 2023.

L’importance de l’aérodynamisme, même pour les utilitaires

Comme vous pouvez le constater sur la photo, nous n’apprenons pas grand-chose sur ce modèle, la silhouette étant celle d’un utilitaire somme toute assez classique. Les constructeurs ne se sont pas (encore ?) lancés corps et âme sur la réinvention du marché, comme nous avons pu le voir avec les SUV, qui ont remplacé les monospaces, et les SUV coupés, qui vont peu à peu remplacer les SUV classiques. Dans l’univers de l’utilitaire, le design est au service de la fonction, et même si nous avons vu arriver certains nouveaux VU avec un soin particulier apporté à l’esthétisme à certains égards, le nouveau Master devrait jouer la carte du pragmatisme, même si Renault a d’ores et déjà annoncé un nouveau design « aerovan » permettant de réaliser des économies en termes de consommation.

Lisez aussi  La nouvelle Peugeot e-208 : redécouvrez votre préférée dans notre essai !

La firme au Losange annonce même que cet aérodynamisme retravaillé et le nouveau système de freinage permettront de réduire les consommations d’environ 21 % en électrique par rapport à la version sortante, et 1,5 l/100 km pour les versions thermiques. En regardant l’image présente, on observe effectivement un capot plus haut et plus plat, tandis que son pare-brise est plus incliné. Même si on ne s’attend pas au Cx d’une Mercedes EQS, on image bien que ce nouveau Renault Master sera l’un des plus aérodynamiques du marché des utilitaires.

Du thermique, de l’électrique et de l’hydrogène au programme

En dehors de ces quelques informations aérodynamiques, ce nouveau Master promet beaucoup de choses, à commencer par plus de place, plus de confort, plus de performances et une nouvelle planche de bord avec, sans surprise, la part belle faite aux technologies embarquées et aux aides à la conduite. Cette nouvelle génération tirerait profit du partenariat entre Renault et Mercedes pour les véhicules utilitaires, et partagerait sa plateforme technique avec le Sprinter. Comme le Renault Kangoo et le Mercedes Citan, les équipements seront différents sur la version signée Renault.

Comme pour les précédentes générations, le Renault Master sera produit en France, dans l’usine Renault-Sovab (SOciété des Véhicules Automobiles de Batilly) de Batilly, située près de Metz en Meurthe-et-Moselle (54). L’usine produira les versions thermiques et électriques, mais aussi les modèles dotés d’une pile à combustible à hydrogène prévus pour 2025.

Avec plus de 3 millions d’exemplaires vendus depuis le lancement de la toute première génération en 1980, le Renault Master IV devrait une nouvelle fois rencontrer un joli succès, et Renault compte bien faire gonfler ses chiffres avec le modèle électrique. En France, depuis le début de l’année, 30 000 Master ont été immatriculés, dont seulement 2 % en électrique.

Lisez aussi  Essayer une électrique pendant 2-3 ans avant de l'acheter : une alternative intéressante