Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

En 2023, les marges de Tesla ont littéralement dégringolé.


La rentabilité opérationnelle du constructeur américain se normalise et devient presque ordinaire dans l’industrie automobile.

Tesla : Des marges en baisse et un nouveau paysage commercial

Il fut un temps où Tesla affichait des marges proches de celles de Ferrari, en vendant cent fois plus de voitures dans le monde. Un exploit qui tenait au fait que le constructeur n’était pas encore entré dans la guerre des prix. C’était aussi une période où les Model S et X représentaient une part encore importante des ventes. Cette époque est révolue. Tesla vend désormais majoritairement des Model 3 et Y, souvent d’entrée de gamme en Propulsion. Les prix ne sont donc plus les mêmes, et les marges ont largement dégonflé. A tel point qu’en 2023, Tesla rentre dans le rang.

Une baisse significative des marges de Tesla

La marge de Tesla est passée de 17,6 % au 3e trimestre 2022 à 7,6 % sur le dernier trimestre. Désormais, Tesla est un constructeur comme les autres, avec de grandes usines à gérer, d’importants volumes de ventes annuelles et des lancements de nouveaux modèles tels que le Cybertruck qui posent de réels défis. Il reste que plus de 7 % de marge sur la vente exclusive de voitures électriques est encore un très bon score. La plupart des constructeurs qui vendent beaucoup de voitures électriques n’en sont pas là (VW Group, Stellantis…). Seuls les Chinois semblent pouvoir faire face, mais au prix de subventions dénoncées par l’Union Européenne.

Les défis actuels de Tesla

Avec sa nouvelle gamme composée principalement des modèles 3 et Y, Tesla doit faire face à des défis de taille. En plus de gérer ses grandes usines et d’assurer d’importants volumes de ventes annuelles, l’entreprise doit également s’attaquer au lancement de nouveaux modèles, comme le Cybertruck. Cette transformation du paysage commercial a eu un impact significatif sur les marges de l’entreprise.

Lisez aussi  Surprise: le nouveau Dacia Duster nous échappe avec une version inattendue

La concurrence acharnée dans le secteur des voitures électriques

La baisse des marges de Tesla est également due à la concurrence croissante sur le marché des véhicules électriques. Alors que de plus en plus de constructeurs se lancent dans la production de voitures électriques, les prix sont devenus plus compétitifs. Cela a obligé Tesla à réduire ses prix pour rester compétitif et maintenir ses parts de marché. Malgré cette baisse des marges, Tesla parvient à maintenir un score encore élevé par rapport à d’autres constructeurs.

En résumé, l’évolution du paysage commercial de Tesla, avec la vente majoritaire des modèles 3 et Y, a entraîné une baisse significative des marges de l’entreprise. La concurrence croissante sur le marché des véhicules électriques a également joué un rôle dans cette situation. Malgré tout, Tesla parvient à maintenir des marges solides par rapport à ses concurrents.