Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Électriques moins chères que les essence en occasion ?


En ce début d’année, le marché de l’occasion connaît une forte reprise. De plus, il semble que les voitures électriques soient déjà plus abordables que les véhicules à moteur essence.

Le rapport VO/VN et l’état actuel du marché automobile

Le rapport VO/VN est un indicateur important de l’état actuel du marché automobile en France. Le rapport, qui mesure le nombre de véhicules d’occasion (VO) par rapport au nombre de véhicules neufs (VN), est un bon indicateur de la dynamique du marché.

En 2019, le rapport était de 2,6, ce qui indiquait un marché automobile français vigoureux, avec plus de deux millions d’immatriculations annuelles. Cependant, avec l’arrivée de la pandémie de Covid-19, le rapport a atteint des niveaux anormalement bas en raison des confinements. Il a même dépassé 5, ce qui dénotait une situation exceptionnelle pour le marché du véhicule neuf.

Actuellement, en ce début d’année 2024, le rapport VO/VN est de 3,30, ce qui est considéré comme une valeur « normale » en France. Cependant, cela indique également que le renouvellement du parc automobile n’est pas très dynamique et que l’âge moyen des véhicules ne cesse d’augmenter dans le pays.

La lueur d’espoir des voitures électriques

Une lueur d’espoir se profile néanmoins pour le gouvernement français, qui travaille en partenariat avec les régions pour mettre en place des ZFE (Zones à Faibles Emissions). En effet, les voitures électriques deviennent de plus en plus accessibles sur le marché de l’occasion.

Le rapport mensuel d’Autoscout24 révèle que le prix moyen des annonces de véhicules électriques sur le site est désormais inférieur à celui des véhicules essence. Bien que les tarifs indiqués ne soient pas représentatifs de la valeur réelle des occasions, car généralement plus élevés sur ce type de plateforme payante, l’écart de prix entre électrique et thermique est néanmoins significatif.

Lisez aussi  Contrats de location de voitures électriques : méfiez-vous des 24 mois !

Ce phénomène s’explique notamment par le foisonnement d’offres de citadines électriques sur le marché, avec des modèles tels que la Renault Zoe, la Peugeot e-208 et la Fiat 500 qui sont de plus en plus représentés. Les voitures électriques deviennent ainsi plus abordables, mais cela peut également être lié à la difficulté de vendre rapidement ces modèles face à l’avalanche de nouveautés prévues pour 2024.

Les chiffres du marché de l’occasion en 2024

Voici quelques chiffres clés sur le marché de l’occasion en France en 2024 :

– 875 028 ventes, soit une augmentation de 4,3%
– Part de marché du diesel : 47%, en baisse de 8,2%
– Part de marché de l’électrique : 2,08%, en augmentation de 67%
– Part de marché de l’essence : 40,84%, en légère hausse de 0,34%
– Part de marché de l’hybride : 5,75%, en augmentation de 43,97%
– Les catégories les plus vendues : VO de 2 à 5 ans (27%) et VO de plus de 16 ans (23%)