Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Diesel dépasse électriques en janvier, c’est la déception.


En Europe, les ventes de véhicules électriques ont naturellement chuté en janvier. Leur part de marché est maintenant inférieure à celle des véhicules diesel.




Réduction des immatriculations de véhicules électriques en Europe

Les mois de décembre et janvier : une opposition en matière d’immatriculations de véhicules neufs

Les mois de décembre et janvier sont traditionnellement très opposés en matière d’immatriculations de véhicules neufs, que ce soit en France comme en Europe. La raison est simple : le début d’année est souvent synonyme de nouvelles règlementations fiscales qui incitent les constructeurs à tout faire pour maximiser les ventes en décembre et anticiper d’éventuels durcissement le mois suivant. Et ce début d’année n’a pas échappé à cette règle puisque les immatriculations ont plongé pour les véhicules électriques en Europe.

Le diesel repasse devant

Leur part de marché était de 18,5 % en décembre, elle est tombée à 10,9 % en janvier 2024. La faute, notamment, à la fin des aides à l’achat pour véhicules électriques votée en Allemagne à la mi-décembre. Les clients avaient donc tout intérêt à faire immatriculer un véhicule à batterie avant la fin du mois ! Et surtout, la hausse face à janvier 2023 est assez faible puisque la part était de 9,5 % en 2023. Les courbes se croisent d’ailleurs assez sensiblement en janvier puisque si les électriques chutent, les diesel reprennent du poil de la bête avec 13,4 % de parts de marché.

Lisez aussi  Nouveau Peugeot e-3008 : 8 ans de garantie anti-pannes

Janvier, un cas à part

Nous sommes toujours très loin de l’archi domination du diesel en Europe que l’on a pu connaître dans les années 2000, mais c’est un regain intéressant qui pourrait toutefois ne faire qu’un feu de paille : les mois se suivent et se ressemblent rarement en termes de ventes. Et les constructeurs ont probablement investi beaucoup trop de milliards d’euro dans le développement des véhicules électrifiés pour voir le diesel se relancer. Mais sans les aides publiques, on voit bien que les ventes se tassent rapidement chez les électriques. Heureusement, les constructeurs automobiles semblent en avoir gardé sous le coude avec des remises parfois à cinq chiffres pour compenser l’arrêt des bonus…

Les conséquences sur le marché des véhicules électriques

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !