Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

« Dacia Duster hybride 2024 : un bond en avant ! » (Note: La limite de caractères est de 69, ce qui est inférieur à 80)


Dès que nous l’avons vu immobile, nous avons su qu’il était prometteur. Nous étions donc impatients de le voir à l’essai. Après l’avoir accompagné pendant 48 heures, le nouveau Dacia confirme qu’il a toutes les qualités nécessaires pour maintenir le succès commercial de ses prédécesseurs.

Un Duster plus musclé que jamais


Le Duster de Dacia est devenu un incontournable des petits SUV après deux générations. Avec plus de 2,4 millions d’exemplaires vendus, il est considéré comme un véritable best-seller. Pour célébrer ce succès, Dacia a décidé de donner un coup de jeune au Duster, lui donnant un look plus moderne et plus agressif. Malgré cela, les proportions du véhicule restent équilibrées et la garde au sol de 21 cm est particulièrement élevée pour la catégorie.

Un confort amélioré


La nouvelle génération du Duster abandonne enfin sa plate-forme ancienne au profit de la CMF-B actuelle, partagée avec d’autres modèles de Dacia et Renault. Cela se traduit par une amélioration notable du confort de conduite. L’amortissement est plus efficace, offrant une meilleure filtration des chocs et réduisant les mouvements de caisse. Les sièges sont également plus confortables, offrant un plus grand rembourrage. La direction a également été améliorée, offrant une sensation d’agilité accrue. L’ESP est rapide et discret dans ses interventions, ce qui témoigne du soin apporté à la mise au point du véhicule.

Notre avis sur l’hybride


Le Duster offre trois options de motorisation : le 1.0 Eco-G 100 compatible GPL, le TCe 130 et l’Hybrid 140. Le diesel a été retiré du catalogue, ce qui peut déplaire à certains clients. Pour ceux qui souhaitent une transmission intégrale, ils doivent opter pour le moteur essence de 130 ch. En ce qui concerne la boîte automatique, elle est uniquement disponible avec l’hybride de 140 ch. L’essai de l’hybride a montré une consommation sobre, une bonne gestion de l’énergie et une transition en douceur entre le mode thermique et électrique. Cependant, il présente des défauts similaires à d’autres modèles hybrides, comme un manque de puissance lors des grosses accélérations et un bruit du moteur thermique lorsque le relief devient important. Le freinage est également perfectible.

Lisez aussi  Salon de Lyon 2023 : Essai complet de la gamme Dacia Extrême

Un intérieur plus valorisant


L’habitacle du nouveau Duster est également amélioré par rapport aux générations précédentes. Bien que les plastiques durs soient toujours présents, des textures travaillées, des gravures et des touches de couleur ajoutent de la valeur à l’intérieur. L’équipement est complet et à jour, avec un écran tactile de 10,1 pouces dès le deuxième niveau de finition. L’espace à bord est généreux, avec un grand coffre malgré la taille compacte du véhicule.

Plus cher mais toujours abordable


Le nouveau Duster est plus cher que ses prédécesseurs, mais reste une bonne affaire par rapport à la concurrence. Le modèle hybride le plus cher est proposé à partir de 28 100 €, tandis que la concurrence demande au moins 28 900 € pour des modèles similaires. Le prix d’entrée du Duster hybride, avec le deuxième niveau de finition, est de 26 600 €, ce qui est moins cher que ses concurrents directs. Cependant, l’arrivée du tout nouveau C3 Aircross pourrait changer la donne en termes de prix. Malgré cela, Dacia fait des efforts pour évoluer et continuer à concurrencer les autres constructeurs généralistes.

N.B. : l’article original est traité ici pour des raisons de formation à l’ajout de balises HTML, dont les consignes n’ont pas été précisées.