Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Alfa Romeo Milano 2024 : l’apparence dévoilée, 1 mois avant la révélation


Alfa Romeo dévoilera sa nouvelle entrée de gamme appelée Milano dans un mois, le 10 avril prochain. Il s’agit d’un petit SUV qui sera ajouté au catalogue aux côtés du Tonale. Toutes les informations vous seront données dès maintenant.

Un véhicule de conquête pour Alfa Romeo

Selon Jean-Philippe Imparato, patron de la marque, le Milano devra séduire la clientèle de la MiTo comme celle de la Giulietta, une tache des plus ardue lorsque l’on a à l’esprit que la première après 10 années au catalogue a quitté la scène en 2018 tandis que la seconde, elle aussi une décennie durant proposée dans les showrooms s’est éclipsée en 2020. Entre temps les « Alfistes » ont eu largement la possibilité de se consoler auprès d’autres marques. C’est pourquoi l’Alfa Romeo Milano sera davantage un véhicule de conquête.

Une base connue mais boostée

L’Alfa Romeo Milano reprendra la base technique du Jeep Avenger (élue Voiture de l’année 2023) et est aussi celle de la Fiat 600 et servira aussi prochainement à sa déclinaison sportive Abarth 600. L’Alfa Romeo Milano partagera avec cette dernière sa motorisation 100 % électrique forte de 240 ch qui lui apportera une image sportive…pour commencer.
Car par la suite, le Milano sera décliné en version plus raisonnable de 156 ch, un cœur de gamme qui servira de levier de croissance à la marque au trèfle. Cette dernière pourrait aussi capitaliser sur la transmission intégrale promise par le Jeep Avenger, un atout auquel sont sensibles les acheteurs des SUV chics.

Lisez aussi  L'usine européenne de Tesla stoppée, pénurie de pièces

Quels rivaux pour l’Alfa Romeo Milano ?

Véhicule premium parfaitement assumé dans la galaxie Stellantis, l’Alfa Romeo Milano entrera en lice face aux Volvo EX30 et Mini Aceman, mais il n’est pas exclu qu’à l’instar de son cousin Jeep Avenger d’abord focalisé sur l’électrique puis par la suite opportunément décliné en hybride, le Milano suive le même chemin qui l’emmènerait alors dans les pas du Lexus LBX.
Par ailleurs, même s’il a déjà entamé la seconde moitié de sa carrière, le DS3 et tout particulièrement sa version E-Tense intégralement wattée fait aussi partie dans une certaine mesure de son univers de concurrence. Enfin, l’Audi Q2 lancé en 2016 puis restylé en 2020 et qui ne sera pas remplacé peut aussi être considéré comme un rival.

Changement de cap stylistique

Le style de l’Alfa Romeo Milano marquera également un tournant pour la firme d’Arese. En effet, à la tête du design depuis le 1er juillet 2021, Alejandro Messonero Romanos dont le talent s’est exprimé auparavant chez Seat et Cupra livrera avec le Milano sa toute première œuvre ornée d’un trèfle. Un projet amorcé avant son arrivée, nous a-t-il confié, mais sur lequel, il pu mettre sa patte.
Fini le thème un peu néo rétro incarné par le Tonale qui n’hésitait pas à faire référence au passé. Place à un registre formel plus affûté, plus anguleux caractérisé notamment par un éclairage high-tech. Sans oublier bien en valeur au centre de la calandre l’emblème de la marque clairement revisité. Une évolution logique dans l’esprit de celle apportée par la supercar Alfa Romeo 33 Stradale. Par ailleurs, l’Alfa Romeo Milano sera décliné en version bicolore, une première pour la marque.

Lisez aussi  Citroën C3 électrique : seulement 10 € de plus/mois par rapport à la thermique !