Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Suzuki Swift 2024 : 6ème génération aux lignes acérées


La sixième génération de la Suzuki Swift est équipée d’un nouveau moteur 3 cylindres 1.2 de 82 chevaux. Elle conserve également son système de micro-hybridation SHVS.

Le concept de la sixième génération de la Suzuki Swift


Présentée au salon de l’auto de Tokyo en octobre dernier, la sixième génération de la Suzuki Swift sera lancée en 2024. Elle reprendra les lignes générales de l’actuelle mais avec des optiques plus virilisées à l’avant et à l’arrière. Malgré une légère augmentation de sa longueur par rapport à la génération précédente, la Swift reste compacte avec ses dimensions de 3,86 mètres. Elle possède également un rayon de braquage court de 9,6 mètres. Bien que l’aileron de requin ait disparu, la voiture japonaise proposera toujours un toit noir contrasté avec quatre couleurs disponibles, dont deux nouvelles : un bleu perle métallique et un jaune.

Les caractéristiques de la Suzuki Swift


La Swift sera équipée d’un nouvel info-divertissement avec un écran de 9 pouces, promis ergonomique. Elle offrira également des connexions Apple Carplay et Android Auto sans fil, ainsi qu’une commande vocale. Sous le capot, Suzuki annonce l’arrivée d’un nouveau moteur 3-cylindres 1,2 litre avec une micro-hybridation SHVS. Ce moteur développera une puissance de 82 chevaux et un couple de 110 Nm, tout en étant plus propre et plus performant aux bas régimes. Grâce à un taux de compression de 13,9:1, il est probable que ce moteur fonctionne selon un cycle de combustion Atkinson, ce qui améliore l’efficacité énergétique. La micro-hybridation SHVS permettra de stocker l’énergie électrique récupérée lors des freinages et décélérations dans une petite batterie Lithium-ion.

Lisez aussi  Suzuki Jimny Horizon : édition limitée à 32 000 €, bientôt hybridée

La transmission intégrale et les aides électroniques


La Swift proposera toujours la transmission intégrale, ce qui est rare dans cette catégorie de véhicule. Elle utilisera un viscocoupleur pour envoyer du couple aux roues arrière lorsqu’une perte d’adhérence est détectée à l’avant, par exemple sur une route mouillée ou enneigée. En termes de sécurité, la voiture sera équipée d’un radar et d’une caméra avant pour détecter les obstacles, mesurer leur distance et leur vitesse, ainsi que reconnaître la signalisation routière. Elle disposera également d’aides électroniques comme l’aide au maintien dans la voie, le régulateur de vitesse et de distance, le freinage automatique d’urgence et l’alerte de survitesse.

Les dernières informations manquantes


Il reste encore quelques informations inconnues, telles que la disponibilité de boîtes manuelles et/ou automatiques, ainsi que la date de commercialisation et les prix. Pour le moment, c’est tout ce que le constructeur japonais a révélé.