Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Nouvelle mini Countryman : plus accueillante que jamais !


La 3e génération de Countryman s’allonge de 13 cm et vise les parents. Elle sera d’abord lancée en version électrique, puis sera rapidement disponible en essence et diesel.

La nouvelle Mini Countryman : un éloignement marqué de la tradition

Le temps où la Mini était une voiture vraiment petite semble bien loin maintenant. Comparée aux modèles sortis en 1959 qui mesuraient seulement 3,05 mètres de long, la nouvelle Mini Countryman fait figure de géante avec ses 4,43 mètres. Cette nouvelle génération ne s’arrête pas là pour briser les traditions. En effet, en 2010, la Countryman était déjà la première Mini à intégrer des phares angulaires, rompant avec le design traditionnellement rond.

Des dimensions plus grandes pour tous les compartiments

Une autre évolution notable pour cette 3e génération est l’augmentation des dimensions de la voiture. Non seulement elle est plus haute de 11 centimètres, atteignant maintenant 1,66 mètres, mais elle est également plus longue, avec une longueur de 4,43 mètres (+13 centimètres), et plus large, avec une largeur de 1,84 mètre (+2 centimètres). L’empattement a également été augmenté de 2 centimètres, porté à 2,69 mètres, afin d’offrir un espace plus confortable aux passagers arrière. De plus, la Countryman dispose d’une banquette arrière coulissante de 13 centimètres, une caractéristique absente sur la BMW iX1 malgré le partage de la même base.

Lisez aussi  Karma Gyesera: la future rivale électrique de la Tesla Model S

Un intérieur repensé et plus technologique

L’habitacle de la Mini Countryman présente un tableau de bord recouvert d’un matériau en polyester recyclé, imitant un tissu à deux couleurs. Les aérateurs adoptent une nouvelle forme avec une fente verticale au lieu des formes rondes précédentes. Le volant n’est plus accompagné d’un compteur, toutes les informations étant désormais affichées sur l’écran OLED central, dont la taille a été augmentée à 24 centimètres de diamètre, se rapprochant ainsi de la taille du volant. Le système d’infodivertissement est basé sur une interface tactile développée par BMW sur une architecture Android, ce qui a permis de réduire le nombre de boutons.

Une conduite sportive conservée malgré les dimensions

Malgré l’augmentation des dimensions, Mini assure que la sensation de conduite sportive, appelée le « go-kart feeling », est toujours présente grâce une direction très directe. De plus, la Countryman offre une suspension classique ainsi qu’une option de suspension adaptative, abaissée de 15 millimètres et dotée d’amortisseurs passifs à deux lois, pour une expérience de conduite encore plus dynamique. Cependant, il est à noter que l’efficacité de ce type de suspension n’a pas toujours été prouvée en termes de maintien de caisse et de confort.

Une version électrique en avant-garde

Comme Mini a annoncé devenir une marque 100% électrique à partir de 2030, la Countryman propose deux versions électriques dès son lancement. La première, appelée Countryman E, est une traction équipée d’un moteur de 204 chevaux et 250 Nm de couple, lui permettant d’accélérer de 0 à 100 km/h en 8,6 secondes. La SE All4 dispose d’un deuxième moteur électrique pour entraîner les roues arrière, ce qui porte la puissance à 313 chevaux et le couple à 494 Nm, avec une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 5,6 secondes. Mini n’a pas encore précisé la capacité de la batterie, qui pourrait être identique à celle de la BMW iX1, soit 64,8 kWh utilisables, avec des options de recharge rapide en courant continu (130 kW) et en alternatif (22 kW). Des versions essence, diesel et une version sportive JCW seront également proposées ultérieurement, tandis que les hybrides rechargeables ne semblent pas être prévus pour le moment.

Lisez aussi  Quels équipements sont obligatoires dans la voiture de 2022 ?