Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Alfa Romeo Milano 2024 : premières impressions concurrent Peugeot 2008 et Renault Captur


Le magazine automobile Autozen a testé l’Alfa Romeo Milano et partage maintenant ses impressions sur ce SUV qui combine sportivité et luxe.

Alfa Romeo : une gamme diversifiée à des prix variés

Jean-Philippe Imparato, Directeur Général d’Alfa Romeo, se félicite de la capacité de la marque italienne à proposer à la fois une voiture exclusive à 2 millions d’euros, la 33 Stradale, et une gamme accessible à partir de 30 000 euros. Lors de la présentation officielle du Milano, le lien entre ces deux modèles a été souligné par Daniel Guzzafame, Directeur du Produit d’Alfa Romeo, qui explique que l’expérience acquise avec la conception de la 33 Stradale est transférée dans les voitures de tous les jours.

Un design qui en fait peut-être un peu trop

Alfa Romeo prévoit de proposer une gamme de quatre modèles, une première depuis longtemps. Les retombées de la 33 Stradale sur les modèles plus classiques se font ressentir, notamment au niveau du design. La nouvelle calandre Scudetto et la signature lumineuse rappellent l’aspect sportif et nostalgique de la marque. Cependant, certains aspects peuvent sembler exagérés, notamment avec la version Veloce exposée qui présente des jantes de 20 pouces très ajourées et une assiette abaissée de 25 mm. Une version plus classique est également prévue pour ceux qui préfèrent une apparence plus sobre.

Un habitacle avec quelques inconvénients

L’espace intérieur du Milano est bien aménagé, avec un volume de coffre de 400 l et une habitabilité satisfaisante aux places arrière. Cependant, les sièges avant sont creusés pour offrir plus d’aisance aux passagers arrière, ce qui peut rendre les sièges moins confortables pour le conducteur. De plus, il n’y a pas de poignée de maintien prévue pour les passagers en cas de conduite sportive. En ce qui concerne la présentation, bien que certains éléments comme les compteurs aient été modernisés, Alfa Romeo aurait pu faire preuve de plus d’exclusivité en évitant de partager certains éléments avec d’autres modèles du groupe Stellantis.

Lisez aussi  Les meilleurs moments de l'histoire de Renault

Des matériaux décevants

La qualité des matériaux utilisés dans le Milano est décevante. Les plastiques utilisés pour la planche de bord et les sièges ne sont pas à la hauteur des attentes d’une voiture Alfa Romeo. Les modèles Veloce présentés lors de la présentation bénéficiaient d’un habillage en Alcantara, mais il reste à voir si les versions plus classiques auront droit à la même qualité. Les plastiques durs utilisés donnent une impression de manque de finesse. Cependant, l’assemblage des différents éléments semble correct. Il est à espérer que les modèles présentés étaient des préséries et que la qualité des matériaux sera améliorée pour les modèles de série.