Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

La Citadine électrique Citroën ë-C3 : portrait de la voiture vendue 23 300 € avant bonus


La marque avec les chevrons fait une grande impression en annonçant le prix abordable de la version électrique ë-C3 dès sa présentation : 23 300 €. Mais elle ne s’arrête pas là et va encore plus loin en annonçant une version d’entrée de gamme prévue pour 2025, avec un prix encore plus bas de 19 990 €. La Dacia Spring va devoir repenser sa stratégie.

Citroën se lance sur le marché de la citadine électrique

Citroën a pris son temps pour se lancer sur le marché de la citadine électrique. Oublions l’épisode de la C-Zero (voir notre galerie photos) dont le patronyme guère heureux ne lui aura pas porté chance. Cette C « nulle » n’était dans les faits qu’une Mitsubishi i MiEV avec un simple changement de logo. Elle fut commercialisée de 2010 à 2020. Puis, la Citroën e-Mehari, cette Bluesummer de Bolloré recarrossée, fut au catalogue de 2016 à 2019. Après ses deux faux départs, le constructeur tricolore se donne enfin les moyens de réussir sur se segment en plein essor.

La ë-C3 promet un bon rapport qualité-prix

Avec la ë-C3, Citroën propose une berline polyvalente électrique abordable, avec un prix de base de 23 300 € avant bonus. Cependant, à ce prix-là, certaines concessions sont à faire en termes de présentation. Pas de peinture bicolore, de jantes en alliage, de protection en aluminium sous le bouclier avant ou de barres de toit. De plus, les éléments de personnalisation sur les boucliers et les côtés seront absents, tout comme les vitres arrière teintées. Malgré cela, la ë-C3 justifie son prix plus élevé de 1 000 € par rapport à la Dacia Spring Extreme 65, grâce à son format plus grand, sa puissance de 113 ch et son autonomie de 320 km selon le cycle d’homologation WLTP.

Lisez aussi  Citroën s'engage pour une route apaisée

Une ë-C3 plus abordable prévue pour 2025

Pour ceux dont le budget est plus serré, Citroën annonce qu’une ë-C3 plus abordable sera disponible en 2025 au prix de 19 990 €, avec une autonomie de 200 km WLTP. Il est prévu que la puissance du moteur et la capacité de la batterie soient réduites pour atteindre ce prix plus bas. Cela mettra probablement la Dacia Spring 45 en difficulté, d’autant plus que son prix sera augmenté de 900 €. Affaire à suivre.

La réponse de Renault à la fin du bonus pour la Dacia Spring

La fin du bonus pour la Dacia Spring a conduit Renault à réagir et à revoir sa stratégie.