Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

Description, utilisation, missions et nombre des radars autonomes de chantier


On vous explique les radars autonomes, également connus sous le nom de radars de chantier. Ces appareils sont alimentés par des batteries et sont facilement transportables d’un site à un autre en fonction des besoins.

Description du radar autonome

Le radar autonome est un radar déplaçable à l’envi, fonctionnant grâce à des batteries lui assurant une autonomie de plusieurs jours. Son rôle principal est d’intervenir au gré des besoins spécifiques de sécurité routière. Il est équipé de la technologie laser LIDAR, qui lui permet de mesurer la vitesse des véhicules dans les deux sens de circulation, allant de 10 à 300 km/h.

Où le trouver ?

Le radar autonome est principalement déployé à proximité d’une zone de chantier ou sur un itinéraire protégé. Souvent appelé radar de chantier, il peut être placé simultanément sur plusieurs sites selon le site officiel de la Sécurité routière.

Ses différentes missions

Les missions du radar autonome sont les suivantes :

  • Faire respecter la vitesse maximale autorisée dans les zones de chantier pour la sécurité du personnel
  • Sécuriser les itinéraires en effectuant des contrôles renforcés avec différents types de radars (radars autonomes, radars fixes, radars leurres, radars mobiles)
  • Utiliser le radar autonome lorsque celui-ci est jugé comme le plus adapté pour sécuriser un site spécifique

Nombre de radars autonomes en France

Au 1er juillet 2017, date du dernier recensement officiel, il y avait 248 radars autonomes déployés sur les routes françaises.

Lisez aussi  Quelles sanctions pour alcool au volant ? On vous dit tout.