Autozen : le blog auto au cœur de l'actualité automobile

200 000 € rapporteraient chaque voiture-radar privatisée.


D’après une étude menée par la Ligue de Défense des Conducteurs, les voitures-radars privatisées s’avèrent être beaucoup plus rentables que celles opérées par les forces de l’ordre. De plus, leur nombre va augmenter rapidement.

Les voitures-radars privatisées, un renfort majeur dans la surveillance routière

Depuis fin 2017, des voitures-radars opérées par des sociétés privées circulent en renfort des véhicules similaires conduits par les forces de l’ordre pour effectuer la surveillance routière. Cependant, ces véhicules privatisés ne sont pas seulement un « renfort », car ils représentent plus d’un tiers des heures de patrouille des radars « mobiles-mobiles » selon une déclaration du Ministère de l’intérieur de septembre dernier. Il y a actuellement 402 voitures-radars en circulation, dont seulement 40 sont privatisées. Selon la Ligue de Défense des Conducteurs, ces voitures rapportent en moyenne 194 000 € par an.

Des performances supérieures des voitures-radars privatisées

Selon les calculs de la Ligue, ces voitures privatisées roulent en moyenne 5h30 par jour, tandis que les voitures conduites par les forces de l’ordre ne roulent en moyenne que 1h12 par jour. De plus, les voitures-radars privatisées dressent en moyenne 2,9 PV par heure, contre seulement 0,46 lorsque ce sont des policiers ou gendarmes qui sont au volant. En 2019, les radars automatiques ont dressé 12,16 millions de contraventions, totalisant 760 millions d’euros. Si l’on se base sur les performances des voitures-radars privatisées, cela signifie que ce dispositif génère environ 262 200 € par voiture et par an, soit plus de 20 fois le montant des véhicules des autorités.

Les frais de fonctionnement des voitures-radars privatisées

Les voitures-radars privatisées sont principalement des Ford Focus du segment C. La Ligue de Défense des Conducteurs a calculé les frais de fonctionnement théoriques pour une Ford Focus 1,5L EcoBlue de 120 ch à boîte automatique. Selon leurs estimations, la voiture parcourt environ 140 000 km par an, à une vitesse moyenne de 70 km/h, pendant 5h30 par jour. Avec une consommation moyenne de 6,1 L/100km, cela représente 11 100 € de gazole par an. En ajoutant les frais d’assurance (500 €), d’entretien de la voiture (1 200 €), d’entretien du radar (18 000 €) et de salaire du conducteur (37 400 €), il reste un bénéfice estimé à 194 000 € par an.

Lisez aussi  Superéthanol : La conversion au boîtier E85 rendue plus accessible

Augmentation prévue du nombre de voitures-radars privatisées

Selon le Projet de Loi de Finances 2021, le gouvernement prévoit de porter le nombre de voitures-radars à 450 cette année et d’externaliser 223 d’entre elles. La Ligue estime que cela pourrait générer un chiffre d’affaires de 47 millions d’euros en 2021. Il sera intéressant de suivre les prochains chiffres officiels pour ajuster ces estimations.